detecteur mouvement
Détecteur de mouvement infrarouge pour le contrôle de la lumière

Sans cette technologie, il serait impossible d’avoir des systèmes d’alarme aussi efficaces. Le détecteur de mouvement est un appareil électronique de petite taille doté d’un dispositif optique. Il sert à détecter la présence d’un individu et produit une réponse en fonction de cette donnée. La réponse se fait sous forme de tension électrique, permettant d’enclencher un appareil produisant un son, une lumière, un signal, etc. Comment fonctionne un détecteur de mouvement ?

Détecteur de mouvement et infrarouge

Comme les détecteurs de mouvement sont principalement conçus pour détecter les mouvements d’être humain, ils fonctionnent en infrarouge. C’est un système différent de celui du détecteur de fumée connecté. Pourquoi l’infrarouge ? Parce que c’est un rayonnement émis en fonction de la chaleur que dégage un corps ou un objet. Le détecteur de mouvement mesure ainsi en permanence l’intensité du rayonnement infrarouge dans une zone donnée. Lorsqu’il détecte une variation significative, il émettra un signal à l’appareil auquel il est relié.

Lorsqu’il est équipé à un système d’alarme, il peut détecter la présence d’un individu essayant de s’introduire dans la pièce où se trouve le système, du moins, dans l’angle couvert par le dispositif optique du détecteur. Peu-importe si celle-ci est éclairée ou non, le détecteur de mouvement ne réagit qu’à des variations de température rapides.

Cela signifie qu’il ne réagit pas à la hausse de chaleur produite par un radiateur ou une cheminée. Néanmoins, on évitera d’installer un détecteur de mouvement près d’une source de chaleur. De la même manière, il est préférable de ne pas exposer un capteur infrarouge au soleil. Les animaux, émettant aussi des infrarouges, peuvent tromper le détecteur de mouvement et faire croire à la présence d’un intrus. Ainsi, certains capteurs peuvent être réglés afin de ne détecter que les variations de température d’un être humain, un chien ou un chat émettant moins d’infrarouges.

Certains se posaient la question : est-ce qu’un aspirateur robot peut être détecté par un capteur de mouvement ? La réponse dépend de la technologie du capteur. Si celle-ci est récente, impossible que cela se produise. En revanche, avec un modèle plus ancien, il faudra régler le seuil minimum d’alerte de l’appareil.

Les différents types de détecteur de mouvement

Le plus classique des détecteurs de mouvements, celui que l’on retrouve dans la majorité des appareils de surveillance et d’éclairage automatique, est le détecteur PIR (Passive InfraRed sensor) Le détecteur infrarouge passif cache sous un dôme en plastique un module pyroélectrique de la taille d’une LED. Le module produit un courant électrique quand il est exposé à un rayonnement infrarouge, en se basant sur les variations de la polarisation d’un matériau en fonction de la température.

Les modules actifs, plus évolués, disposent d’une LED qui inonde la pièce d’infrarouge. Cela permet de détecter n’importe quel mouvement, grâce à la réflexion ou l’absorption du rayonnement infrarouge.

On trouve également des détecteurs de mouvement ne fonctionnant pas aux infrarouges.

  • Détecteur capacitif. Il fonctionne comme un écran tactile, en détectant la charge d’électricité statique d’un objet.
  • Détecteur inductif. Il émet un rayonnement électromagnétique haute fréquence afin de détecter la présence d’un objet métallique.