Bricolage Tout savoir sur l’isolation thermique

Tout savoir sur l’isolation thermique

SHARE
isolation maison

Parmi les différents facteurs de confort dans une habitation, l’isolation thermique ne doit pas être prise à la légère. Elle concerne aussi bien le sol que le plafond, en passant par les murs jusqu’à la toiture. En rénovation comme en construction, les techniques utilisées dans le cadre de l’amélioration de la performance énergétique d’un logement sont nombreuses. Il existe même des aides financières de l’État permettant de réaliser certains travaux tout en bénéficiant de belles économies et d’un confort optimal. Zoom sur les éléments clés à retenir sur l’isolation thermique.

Isolation thermique : une démarche réglementée

L’isolation thermique s’inscrit dans une démarche écologique et environnementale. Elle permet avant tout de réduire les dépenses énergétiques d’une habitation tout en procurant un meilleur confort aux occupants.

Depuis 2007, le Grenelle de l’environnement a renforcé les mesures visant à améliorer la performance énergétique des habitats en France à travers une suite de dispositifs légaux, certifications et réglementations à l’instar de la RT 2012. Celle-ci concerne essentiellement les constructions neuves et exige des matériaux isolants plus performants thermiquement en vue de réduire l’usage de la climatisation ou du chauffage. Quant aux logements anciens, il existe également plusieurs produits isolants performants et des techniques variées.

Certes, les travaux d’isolation thermiques permettent de réduire efficacement sa facture énergétique, mais exigent parfois un investissement important. Pour les ménages à faible revenu, le gouvernement a mis en place des subventions adaptées à leur situation afin de les encourager à améliorer la performance énergétique de leur habitation. Parmi ces dernières, il y a par exemple la prime éco énergie Auchan. Vous y découvrirez plusieurs aides et financements qui viennent en complément de la Prime éco énergie, tels que :

  • L’éco-prêt à taux zéro
  • Les aides de l’Anah
  • Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE)
  • La TVA réduite…

Quels sont les travaux prioritaires en isolation thermique ?

Les parties d’une habitation à isoler sont nombreuses tout comme les produits d’isolation thermique, d’où l’importance de bien déterminer les travaux prioritaires pour éviter les dépenses inutiles. Les sources de déperdition de chaleur dans un logement sont multiples et les valeurs moyennes des pertes thermiques peuvent se résumer comme suit :

  • Toiture : 25 à 30%
  • Murs : 20 à 25%
  • Air renouvelé : 20 à 25%
  • Fenêtres : 10 à 15%
  • Sol : 7 à 10%
  • Ponts thermiques : 5 à 10%

Concrètement, la toiture constitue la première source de déperdition thermique dans une habitation. Il convient donc de la traiter en priorité, notamment si celle-ci n’est pas encore isolée depuis sa création. Vient ensuite l’isolation des murs et des fenêtres en utilisant des matériaux isolants performants comme les aérogels ou le double vitrage.

Quelle que soit la partie à isoler, la première étape avant d’isoler son habitation consiste à réaliser un diagnostic thermique en faisant appel à un professionnel. Cette analyse est plus complète que le DPE (diagnostic de performance énergétique) et permet de chiffrer les performances énergétiques d’un habitat tout en indiquant d’autres éléments, notamment :

  • Les travaux à entreprendre ;
  • La répercussion sur la consommation ;
  • Le confort du logement.

Les vérifications nécessaires avant travaux

Entreprendre des travaux d’isolation thermique ne s’improvise pas. Avant de commencer le chantier, certaines vérifications doivent être effectuées en commençant par le contrôle de l’état de la ventilation du logement. En effet, celle-ci doit fonctionner correctement afin d’éviter l’apparition d’humidité ou les phénomènes de condensation, rendant ainsi les travaux inefficaces.

Il est également important de vérifier l’état des murs. S’ils ne sont pas sains, il faudra remédier à ce problème avant d’effectuer les travaux d’isolation adaptés. Quant aux toitures, elles ne peuvent pas être isolées sans les avoir inspectés de fond en comble. Si certains éléments de la charpente sont vétustes par exemple, ils devront être remplacés ou réparés selon leur état.

La prochaine étape consiste à trouver le financement nécessaire pour réaliser les travaux d’isolation. En France, la prime énergie s’avère la solution la plus adaptée aux ménages en situation de précarité énergétique.

La prime énergie : comment en bénéficier ?

La prime énergie est une aide financière permettant de réaliser des travaux d’économies d’énergie comme les travaux de toiture et l’isolation des combles. Le bénéficiaire peut également s’en servir pour financer l’achat de nouveaux appareils de chauffage utilisant des énergies renouvelables tels que les pompes à chaleur, les chaudières à condensation, les chauffe-eau solaires…

Pour bénéficier de cette subvention, certaines conditions doivent être respectées. Voici les informations à connaitre avant de faire une demande de prime énergie :

Isolation thermique : les travaux éligibles

La prime énergie est uniquement accordée aux ménages aux revenus modestes qui souhaitent réaliser des travaux d’économies énergétiques. Ceux-ci peuvent être de différentes natures comme :

  • L’isolation des combles ou de toiture ;
  • L’isolation des murs ;
  • L’isolation de toiture terrasse ;
  • L’isolation du plancher bas ;
  • L’isolation de fenêtres, portes-fenêtres

Faire réaliser les travaux uniquement par un professionnel

Les ménages souhaitant effectuer des travaux d’économies d’énergie doivent faire appel à un professionnel pour bénéficier d’une prime énergie. Il peut s’agir d’une entreprise spécialisée ou d’un artisan, mais dans tous les cas, il doit disposer de la mention Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Quant à l’installation de certains appareils spécifiques comme un chauffe-eau solaire ou une pompe à chaleur, le recours à un artisan qualifié est fortement recommandé.

Effectuer une demande avant l’acceptation du devis

Pour bénéficier d’un Coup de pouce économies d’énergie, il convient de faire une demande avant l’acception du devis. Celui-ci peut être effectué en ligne par des plateformes spécialisées comme Prime Eco Energie Auchan ou Prime Eco Travaux Carrefour. Le demandeur doit réunir toutes les informations relatives aux travaux envisagés pour vérifier son éligibilité. Contrairement à certaines idées reçues, on ne peut pas effectuer plusieurs demandes de prime énergie pour les mêmes travaux d’économies d’énergie, quel que soit l’organisme auquel on s’adresse. En cas de doute, mieux vaut consulter les conditions d’éligibilité à cette subvention directement sur le site du gouvernement sur Faire.gouv.fr.