Energie Hausse des prix de l’énergie : l’OCDE justifie la taxation des grands...

Hausse des prix de l’énergie : l’OCDE justifie la taxation des grands fournisseurs 

taxation des grands fournisseurs d'énergie en europe

La gestion des conséquences du covid-19 couplée aux retombées de la guerre russo-ukrainienne a entraîné une hausse considérable du prix de l’énergie. Pour amortir l’impact de cette flambée record, la taxation des grands groupes fournisseurs a été l’une des solutions recommandées par l’OCDE. Adoptée par des pays comme la Roumanie et l’Italie, cette mesure devrait s’étendre aux gouvernements des autres pays, ainsi que le conseille l’organisation.

La taxation pour venir en aide aux consommateurs

Le maître mot de la taxation des grandes entreprises énergétiques telle que recommandée par l’OCDE est l’aide aux consommateurs. Selon l’organisation, cette mesure se justifie par les gros bénéfices que génèrent les géants du secteur de l’énergie. Elle est donc légitime, car elle devrait servir à financer les aides prévues par les gouvernements pour soulager leurs populations rudement éprouvées par la flambée des prix

Selon le secrétaire général de l’OCDE, Mathias Cormann, ladite mesure a fait ses preuves en Italie et en Roumanie. Logiquement, elle devrait donc se montrer aussi efficace dans les autres pays européens. L’Espagne fait partie des pays qui ont voulu s’y conformer. Cependant, les protestations des géants du secteur énergétique ont tôt fait d’obliger le gouvernement à se raviser. 

La France privilégie les aides financières

En France, la recommandation de l’OCDE est loin d’être appliquée à la lettre. Le gouvernement a plutôt préféré la mobilisation de 22 milliards d’euros pour aider sa population face à la hausse des prix. Le pouvoir public envisage également une remise de 15 centimes sur le litre d’essence dès le 1er Avril. 

Bien entendu, la taxation des fournisseurs n’est pas envisagée par l’Etat pour financer ces mesures. Quoi qu’il en soit, cet effort s’inscrit dans les recommandations faites par l’OCDE afin de libérer l’Europe de sa dépendance vis-à-vis du gaz et du pétrole russes.