Immobilier SCPI : où acheter des parts ?

SCPI : où acheter des parts ?

SHARE
Où acheter parts scpi

L’investissement en société civile de placement immobilier continue de séduire de plus en plus de Français. C’est un des placements affichant les meilleurs taux de rendements. Pour acheter des parts de SCPI, plusieurs méthodes et solutions existent. Dans cet article, nous traitons du fonctionnement d’un achat de parts de SCPI.

Les méthodes d’achat

Acheter des parts de SCPI n’est pas anodin. Le choix doit se faire en fonction de la stratégie d’investissement de la SCPI et sa concordance avec les besoins de l’investisseur. Pour déterminer quelles SCPI sont les plus adaptées à un investissement, deux méthodes de recherche existent :

  • Soit, agir en direct, en s’adressant à chaque société de gestion afin d’obtenir et d’analyser en détail les rapports annuels des SCPI dont elles s’occupent ;
  • Soit, par un intermédiaire qui se charge de proposer à l’investisseur une sélection de SCPI

Les SCPI présentent l’avantage de s’adapter à tout type de profil d’investisseur et à tout budget. Il est possible d’acheter des parts avec moins d’une centaine d’euros. Mais surtout, l’investissement en SCPI se décline sous plusieurs formes, selon l’objectif de l’investisseur : générer des revenus immédiatement, générer des revenus différés ou constituer un patrimoine.

Pour obtenir des revenus potentiels trimestriels, il faut acheter des parts de SCPI au comptant. C’est un mode d’acquisition relativement simple, ne nécessitant pas de constituer de dossier bancaire. Investir au comptant consiste à utiliser une partie de ses liquidités pour acheter des parts en direct. Immédiatement, l’investisseur perçoit un pourcentage des loyers encaissés par la SCPI, sous forme de versements trimestriels.

Pour obtenir des revenus différés, il faut acheter des parts de SCPI en démembrement. Le démembrement de propriété est un mode d’acquisition qui consiste à séparer l’usufruit et la nue-propriété. L’investisseur devient nu-propriétaire, c’est-à-dire qu’il accepte de ne pas percevoir de revenus. À la fin démembrement, ce dernier récupère la pleine propriété et perçoit les revenus. Il peut également revendre ses parts. L’intérêt de cette méthode est que le prix d’achat en tant que nu-propriétaire est bien moins cher qu’en pleine propriété. La réduction varie de 20% à 44% selon la durée du démembrement. Pour un investisseur lourdement fiscalisé, c’est un bon moyen d’échapper à sa base taxable IFI.

Pour constituer un patrimoine, il faut acheter des parts de SCPI à crédit. Ce placement se finance de la même manière qu’un investissement immobilier locatif, avec un crédit immobilier SCPI. Investir dans des parts de SCPI par emprunt permet d’optimiser le rendement. Les intérêts d’emprunts sont déductibles des revenus fonciers obtenus des SCPI. C’est un bon moyen d’optimiser ses finances tout en constituant un patrimoine immobilier.

Acheter des parts de SCPI

Lorsque l’on pense à l’investissement et au placement d’argent, on pense forcément à se tourner vers une banque. Pourtant, la plupart des banques ne proposent aucune SCPI. Si elles le font, elles ont dans leur catalogue 2 ou 3 SCPI au maximum. De plus, les conseillers bancaires manquent de compétence, puisqu’ils ne sont pas spécialisés en SCPI.

Ainsi, deux possibilités apparaissent pour l’investisseur : se tourner vers des conseillers en gestion du patrimoine ou acheter des parts sur internet. L’avantage de l’expert indépendant est qu’il accompagne l’investisseur en SCPI avant son investissement jusqu’au suivi de son portefeuille SCPI.

Acheter des SCPI en ligne peut se faire entièrement à distance et dans de brefs délais. La démarche ne nécessite que quelques document : justificatif de domicile, pièce d’identité, RIB, ainsi qu’un justificatif d’origine des fonds. Les sites proposant des SCPI en ligne ont généralement accès à la majorité d’entre elles. Un portail SCPI sérieux présentera dans son catalogue, toutes les SCPI du marché ainsi qu’un réseau de sociétés de gestion.