Immobilier Crédit immobilier en France : les autorités sur le pied de guerre

Crédit immobilier en France : les autorités sur le pied de guerre

0
Immobilier, investissement immobilier, prêt immobilier
Immobilier, investissement immobilier, prêt immobilier

Face à une augmentation des demandes de crédit, et un marché plus que favorable à l’investissement dans la pierre, les autorités restent plus ou moins sceptiques et s’inquiètent de l’évolution de la situation dans l’Hexagone.

Prêt immobilier : Des risques évidents

Depuis quelques années déjà, en France, les prêts à la consommation, et notamment les crédits immobiliers rencontrent un succès phénoménal. Et pour cause, non seulement, le taux est favorable, mais aussi, les banques tendent à alléger les conditions d’octroi de leur prestation. Aujourd’hui, les particuliers prennent des risques de plus en plus grands en contractant une dette sur du plus long terme, sur l’aval de leur banquier.

Malgré les précautions imposées et prises par les banques, la situation reste assez inquiétante. Et pour cause, le calcul de ratio d’endettement de 33 % peut ne pas être suffisant pour éviter le surendettement. Raison pour laquelle d’ailleurs, depuis décembre dernier, les autorités en place ont voulu réguler les prêts et les demandes des ménages français.

Prêt immobilier : Un prêt plus soutenable

À l’instar du modèle international, les autorités françaises visent à un prêt immobilier plus soutenable. Ce qui pourrait être profitable autant pour les banques que pour les emprunteurs. En effet, cela limite les risques de faillite pour l’un et le fichage ainsi que les problèmes financiers pour l’autre. Après tout, on n’est jamais véritablement à l’abri d’une reprise du marché.

Parmi les leviers à utiliser en ce sens, on peut compter entre autres le système de l’apport personnel. Pas obligatoire, mais fortement recommandé, financer 15 à 20 % de son projet d’investissement financier soi-même participerait à une réduction du coût du crédit. Dans les zones comme les Pays-Bas ou l’Irlande, l’apport personnel est une des conditions sine qua non de l’obtention d’un prêt immobilier. La France risque fort de copier sur ces derniers incessamment sous peu si l’envolée des crédits continue dans cet élan. Mais quelques conséquences sont à prévoir, ce qui retarde encore la mise en place d’une telle procédure, et ce, pour le plus grand bonheur de certains emprunteurs qui peuvent aujourd’hui accéder plus facilement et à moindre coût à la propriété.