Immobilier Immobilier 2019 : la baisse des taux des crédits Immobiliers se poursuit

Immobilier 2019 : la baisse des taux des crédits Immobiliers se poursuit

taux credit immobilier

Face à la concurrence de plus en plus rude entre les organismes de crédits, le prêt immobilier est aujourd’hui utilisé comme une véritable arme pour attirer de nouveaux clients et les fidéliser. Depuis ces dernières années, on assiste même à une dégringolade permanente des taux de crédits immobiliers. Cette tendance baissière se poursuit au cours du premier semestre de cette année 2019 et ne risque pas de disparaître du paysage bancaire du jour au lendemain.

Des taux d’emprunt historiquement bas

Cela fait déjà six mois que les observateurs suivent de près l’évolution des taux des crédits immobiliers en France. Depuis le début de cette année 2019, les établissements de prêts continuent de proposer des conditions plus attractives à « tous types de profil confondus » en vue de conquérir de plus en plus de clients.

Après des taux historiquement bas au mois de mai, la tendance se poursuit avec de nouveaux chiffres encore plus alarmants. En effet, les taux moyens sur 15 ans, 20 ans et 25 ans ont diminué, soient respectivement à 1,15 %, 1,35 % et 1,55 %. Les experts constatent plusieurs taux de prêt immobilier en mouvement :

  • 2 taux mini à la baisse : les taux des crédits sur 25 et 30 ans ont chuté de 3 à 5 centimes.
  • 6 taux moyens à la baisse : les taux de prêts sur 7, 10, 15, 20, 25 et 30 ans ont diminué de 10 à 20 centimes.

Compte tenu de la situation actuelle, les établissements de crédit sont tenus de conserver leurs taux à leur niveau le plus bas s’ils souhaitent séduire une nouvelle clientèle et créer un partenariat stratégique à long terme avec un crédit immobilier sur plusieurs années.

Des emprunteurs jeunes dans la ligne de mire des banques

Les banques misent particulièrement sur des clients jeunes qui viennent d’entrer dans la vie active, dont l’évolution de carrière est plutôt prometteuse. Plus ces emprunteurs avanceront en âge, plus ils bénéficieront d’un certain confort professionnel et plus le partenariat avec eux sera profitable pour l’établissement de crédit. Au fil des années, celui-ci pourra leur proposer d’autres produits bancaires pour générer encore plus de profits, à ne citer que les comptes épargnes et les assurances.

Pour l’heure, ces profils d’emprunteur peuvent souscrire un crédit sur 20 ans à un taux de moins de 1 %. La majorité des banques actuelles ont franchi cette barre symbolique en proposant un taux moyen de 0,95 %. Certains établissements vont même à accorder des crédits immobiliers à 0,80 % brut, sans l’assurance emprunteur. Dans tous les cas, l’emprunteur doit respecter trois principaux critères pour renégocier son crédit dans les meilleures conditions :

  • La durée : l’emprunteur doit s’acquitter d’au moins un tiers de remboursement afin d’optimiser l’impact sur les intérêts restant dus.
  • L’écart des taux : la différence entre le taux du prêt en cours de remboursement et celui du nouveau crédit doit être comprise entre 0,70 et 1 point.
  • Le capital restant dû : le montant emprunté restant à payer doit être supérieur à 70 000 euros, sinon les établissements de crédit pourront juger que le montant est insuffisant pour le racheter.

Quel avenir pour les taux de prêt immobilier ?

Les taux de crédit immobilier ont atteint leur plus bas historique en mai dernier par rapport au précédent record de 2016, soit 1,29 %. Mais aussi impensable que cela puisse paraître, le mois de juin a battu tous les records avec des taux en dessous de 1 %, une véritable aubaine pour tous les emprunteurs, et non seulement aux profils ayant un solide dossier.

Selon les experts, le marché actuel reste stable et n’affiche aucun signe d’augmentation des taux de prêt immobilier dans les prochaines semaines. Ils envisagent même une nouvelle baisse de l’ordre de 10 à 20 points de base dans les mois à venir, de quoi en profiter pour concrétiser un projet ou faire racheter son crédit en cours en vue de bénéficier des conditions encore plus attractives.