Immobilier Comment est le marché de l’emploi immobilier à Marseille ?

Comment est le marché de l’emploi immobilier à Marseille ?

SHARE
marché de l'emploi immobilier à Marseille

Vous souhaitez travailler dans le secteur immobilier à Marseille ? Naturellement, vous vous demandez quel est l’état du marché de l’emploi dans la ville portuaire. Pour cela, il faut comprendre la dynamique actuelle du marché de l’immobilier. Comme dans la plupart des villes de France, celui-ci fut impacté par la crise sanitaire, notamment à cause des mesures de distanciations. Jetons à œil à l’état actuel du marché à Marseille. 

Les offres d’emploi à Marseille

Malgré la crise sanitaire accompagnée d’un marché biaisé, trouver un emploi immobilier dans Marseille, c’est possible. La cité phocéenne doit affronter de nombreux enjeux, sur lesquels on reviendra dans la seconde partie, mais les faits sont là : Marseille recrute.

On recense plus de 250 agences immobilières à Marseille, un nombre particulièrement croissant ces dernières années. Dans le palmarès de celles réalisant le plus de ventes, on trouve les agences Stéphane Plaza, 1894, Green home, Buddy’s ou encore ORPI. Ces agences recherchent régulièrement de nouveaux acteurs de l’immobilier pour dynamiser leurs activités et étendre leur champ d’action. Vous pourrez y exercer des emplois dynamiques dans des structures stables et bien encadrées. Ne laissons pas sur la chaussée les agences émergentes telles que Clairimmo, Immexis ou In My Home qui ont pour ambition de concurrencer les leaders actuels. Travailler dans ces agences peut vous offrir l’opportunité de monter en grade rapidement et d’accéder à des postes avec beaucoup de responsabilité.

De l’offre d’emploi à Marseille, il y en a pour tous les postes. Nous constatons que les agences recherchent particulièrement des conseillers ou mandataires immobiliers. Pour ces postes, il faut avoir de bonnes compétences en négociation commerciale et une expérience professionnelle dans l’immobilier. Selon le domaine d’activité de l’agence, elle vous demandera d’être spécialisé en immobilier neuf, ou en immobilier ancien. Pour rappel, le conseiller immobilier a plus ou moins le même rôle qu’un agent immobilier : il doit présenter des logements aux clients, les accompagner, les conseiller et les répondre à leurs attentes, réaliser des transactions et représenter l’agence pour laquelle il travaille à travers les différentes relations qu’il devra entretenir.

Ce n’est cependant pas l’unique poste recherché actuellement. En consultant les offres d’emploi, on trouve de nombreuses propositions intéressantes :

  • Gestionnaire locative. Les agences réclament généralement 3 années d’expérience professionnelle dans l’immobilier.
  • Animateur coach immobilier. C’est un poste à haute responsabilité, demandant d’être cadre et de maitriser parfaitement le rôle de négociateur immobilier.
  • Chargé d’affaires en immobilier. Concerne l’analyse financière et l’animation commerciale.
  • Chasseur de biens. Principalement responsable de la rentrée de nouveaux mandats de vente.

Les enjeux du marché immobilier

Première ville portuaire de France, capitale de la région Provence-Côte d’Azur, tous les Français connaissent le prestige de cette ville marquée par son histoire et par sa richesse. Néanmoins, il est impossible de nier le fait que l’image de Marseille s’est dégradée avec le temps. Heureusement, cette période est enterrée, principalement grâce à l’énorme projet de réaménagement Euroméditerrannée. Ce projet de grande envergure (+ de 3,5 milliards d’euros investis) a offert à Marseille une nouvelle peau, moderne et brillante. Euroméditerrannée, c’est déjà 550 000 m² de bureaux et 18 000 logements neufs. On parle même de résurrection du phénix pour qualifier le marché immobilier marseillais.

Les 7e et 8e arrondissements ont toujours été les quartiers les plus prisés de la ville pour leur proximité au vieux port. Nombreuses sont les familles ayant décidé de s’y installer. Le prix au m² est particulièrement attractif pour les investisseurs, 4121€ : un nombre bien au-dessus de la moyenne de la métropole.

Mais le plus intéressant au sein du marché marseillais, c’est d’observer la remontée des quartiers nords et de l’hyper-centre, deux zones qui étaient jusque-là en perte de vitesse. Grâce à l’essor économique de la ville, ces secteurs connaissent enfin une dynamique croissante marquée par l’apparition de nombreuses entreprises et la construction massive de logement.