Jardin et exterieurs Les 3 critères à considérer pour bien choisir sa pompe immergée

Les 3 critères à considérer pour bien choisir sa pompe immergée

SHARE
une pompe à eau immergée
Tout ce qu'il faut savoir pour bien choisir sa pompe immergée

Si vous souhaitez récupérer des eaux de pluies ou encore exploiter un puits sur votre propriété, vous avez besoin de vous équiper d’une pompe immergée. Cette pompe conçue spécifiquement pour être placée dans l’eau va ainsi relever celle-ci pour que vous pouvez l’utiliser. Elle peut également servir à vidanger un bassin. Si vous êtes convaincu d’acheter une pompe, voici les 3 critères à considérer pour bien choisir sa pompe immergée : la nature de l’eau à pomper, la hauteur de refoulement ainsi que le débit de la pompe immergée.

La nature de l’eau à pomper

L’un des critères à ne pas négliger pour bien choisir sa pompe immergée est la nature de l’eau à pomper. Effectivement, une pompe à eau claire immergée qui va récupérer une eau de pluie sans détritus issue de votre récupérateur d’eau ne doit pas être la même que celle qui va relever une eau pleine de détritus ou une eau du bassin de votre jardin forêt.
Pour pomper une eau très chargée, pleine de cailloux, de bouts de bois, de boue, de papier, etc. une pompe à eau claire ne suffit plus. Il convient d’opter pour des modèles intermédiaires de pompe immergée qui soient en capacité relever ce type d’eau.

La hauteur de refoulement

Pour vous assurer que l’eau à pomper arrive au point d’évacuation afin de l’utiliser pour arroser votre jardin écologique par exemple, la hauteur de refoulement doit être considérée. Elle est en général exprimée en Mètres de Colonne d’Eau (MCE).

Pour déterminer sa valeur, il faut savoir que 1 bar est équivaut à 10 MCE.

Le débit

Le dernier mais non le moindre des critères déterminants pour bien choisir sa pompe immergée est le débit (m3/heure).
Notez que le débit doit être plus important au fur et à mesure où l’emplacement de la pompe immergée est profond.