Jardin et exterieurs Comment aménager la cour extérieure d’une crèche ?

Comment aménager la cour extérieure d’une crèche ?

SHARE

Si avoir une cour n’est pas une obligation pour une crèche, elle est pourtant un atout de taille pour le développement de l’enfant. L’aménagement sera fait de manière à favoriser la motricité de l’enfant tout en lui ouvrant d’autres horizons. Le choix du mobilier jouera lui aussi un rôle essentiel quant au respect des normes de sécurité en vigueur. Alors, comment aménager une cour de crèche pour enfants ? Quelles pièces de mobilier privilégier pour répondre à de tels enjeux ?

Privilégier la sécurité des enfants dans une crèche

Les établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) sont régis par des réglementations strictes afin de préserver la sécurité des enfants qui y sont accueillis. L’intérieur comme l’extérieur doivent être pensés dans cette optique. Le décret 96-1136 du 18 décembre 1996 stipule que les aires collectives de jeux ne doivent en aucun cas présenter de risque pour la santé et la sécurité des enfants qui en font usage, tant au niveau de leur implantation que de leur aménagement. Cela concerne les équipements, tels que les balançoires, les toboggans ou encore les tourniquets dont la fixation doit en garantir la stabilité et éviter tout risque de blessure.

Ce n’est pas tout, chaque jeu sera placé à bonne distance des autres pour que les enfants qui s’en servent ne se heurtent pas entre eux lorsqu’ils passent de l’un à l’autre. L’espace entre ces installations différera en fonction du niveau de risque de leur usage. Le sol sera recouvert d’un matériau antichoc dont l’épaisseur sera déterminée par la hauteur de laquelle l’enfant pourrait chuter. Les copeaux de bois ou le sable sont de bons amortisseurs, mais ils perdent leurs propriétés au fil du temps et des aléas climatiques. Des revêtements amortissants plus innovants en caoutchouc, souvent recyclés, offrent de meilleurs résultats. Ils sont conçus pour être résistants, antidérapants en cas de pluie, et sans produits toxiques pour les petits.

aménagement extérieur crèche

Respecter les normes en vigueur pour le mobilier extérieur d’une crèche

L’aménagement de la cour d’une crèche n’est donc pas uniquement d’ordre esthétique. Les enfants doivent disposer d’un espace adapté à leurs besoins de se dépenser et de s’aérer, mais qui doit aussi leur éviter de se blesser. Pour acheter du mobilier urbain pour collectivités convenant aux enfants de moins de six ans, il est préférable de se rendre sur des sites spécialisés dans la vente de mobiliers urbains. En effet, celui-ci doit se conformer à la norme française S54-201 et européenne EN 1176. Par ailleurs, tout le matériel devra porter la mention « Conforme aux exigences de sécurité ». Les matériaux de revêtements de sol auront obligatoirement des propriétés amortissantes élevées et à la norme NF EN 1177. Sur des sites spécialisés, il sera possible de trouver tout le nécessaire : table et bancs arc-en-ciel, banc fleurs, table-banc ronde, banquettes enfants d’extérieur ourson, etc.

Il est aussi possible de dessiner des circuits de petites voitures ou des dessins qui peuvent stimuler l’imagination des tout petits pour en optimiser l’utilisation. Le revêtement, qui est souvent de différentes couleurs, est idéal pour ce type de jeux. L’installation du mobilier de l’aire de jeu ne peut être effectuée que par des professionnels du métier, toujours afin de garantir la sécurité des enfants.

Comme pour l’intérieur, le mobilier extérieur devra être adapté aux enfants. Leur taille est un premier élément à prendre en considération, tout comme leur ergonomie. Selon la norme européenne NF EN 1729-1 en vigueur depuis le 05 octobre 2006, l’assise de la chaise sera de 18 cm tandis que la hauteur de la table n’excédera pas les 40 cm. Cela a pour objectif d’éviter les risques de chute ou l’inconfort du petit utilisateur lorsqu’il sera assis à sa table dans la cour de la crèche.

Se doter d’un jardin ou d’un potager dans une crèche

Les enfants n’ont pas seulement besoin de se dépenser, de courir et de sauter quand ils sont dans la cour. Ils sont aussi intéressés par tout ce qui les entoure, qu’il s’agisse d’un petit insecte qui s’envole ou d’une fleur qui éclot. C’est pourquoi de plus en plus de crèches s’orientent vers des aires de jeu où la nature tient une place importante. Donc bien plus que le bac à sable classique, la crèche pourra installer un jardin ou un potager. Là encore, l’aménagement est soumis à des règles strictes. La parcelle dédiée à la plantation sera délimitée par une clôture. Si des bacs sont prévus, ils seront d’une hauteur de 50 à 70 cm.

Pour éveiller l’intérêt des tous petits, les plants seront diversifiés pour qu’ils aient la surprise de découvrir que les pommes de terre, comme les carottes poussent sous terre, que les petits pois sont enfermés dans des gousses, que le thym ou la coriandre sentent bon. Les arbres fruitiers sont aussi intéressants, mais il faut s’assurer que leurs racines n’iront pas déséquilibrer les équipements de l’aire de jeu ou que les enfants soient tentés de grimper dessus. Par ailleurs, la loi interdit formellement la plantation de végétaux dont la sève ou les baies peuvent être toxiques pour les enfants et les personnes qui s’occupent d’eux. À proscrire donc le chèvrefeuille, la digitale ou encore le gui (la liste n’est pas exhaustive). Pour en savoir plus, le lien suivant https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Amenagement-d-une-aire-collective-de-jeux est d’une aide précieuse pour les crèches désireuses de se lancer dans un projet de jardin.

Construire un poulailler

Depuis plusieurs décennies, il a été démontré que les interactions entre les enfants et les animaux étaient bénéfiques pour les deux parties. Ainsi, les crèches labellisées écolo-crèches sont de plus en plus nombreuses à se doter d’animaux de basse-cour par exemple. Dans le cas d’un poulailler à usage pédagogique, il est important de respecter des normes de sécurité et d’hygiène drastiques pour prévenir toute éventualité de contamination. Ce type de structure, tout comme le jardin mentionné plus haut, doit être construit assez loin de l’aire de jeux proprement dite. Le bien-être des enfants comme celui des poules sont une priorité. Le poulailler sera grillagé et bien verrouillé. Il devra être assez grand et bien aéré pour que les poules n’y soient pas à l’étroit. L’avantage avec ces gallinacés, c’est qu’elles ne sont pas farouches et n’ont pas besoin d’un entretien permanent. Les enfants apprécieront de leur donner à manger, de ramasser leurs œufs ou encore de les câliner sous la surveillance des responsables de la crèche.