Travaux Comment fonctionne une chaudière au gaz ?

Comment fonctionne une chaudière au gaz ?

SHARE
cheminée coaxiale pour chaudière au gaz
Les chaudières au gaz sont très prisées parce qu’elles sont faciles à installer et leur entretien peu coûteux.

Généralement installée dans la cave ou dans le garag, la chaudière est un appareil dont la fonction est d’alimenter, de manière homogène, les appareils de chauffage de la maison et elle peut également servir à produire de l’eau chaude sanitaire. On en distingue différents types dont les modèles au gaz. Ces derniers sont très prisés parce qu’ils sont faciles à installer, leur entretien peu coûteux, sans oublier que le gaz offre une énergie de chauffage efficace et compétitive. Vous voulez des informations sur le fonctionnement d’une chaudière au gaz avant de vous décider ? On vous en dit plus dans la suite de cet article.

Le principe de fonctionnement d’une chaudière à gaz 

Alternative aux chaudières traditionnelles, la chaudière au gaz est un dispositif qu’on relie à un circuit de radiateurs pour fournir du chauffage et produire aussi de l’eau chaude sanitaire. Elle utilise à cet effet un système de condensation (par combustion du gaz) qui va réchauffer de l’eau. Cette dernière sera alors convoyée dans les tuyaux du radiateur pour le chauffage et pour consommation. C’est un dispositif rentable et très facile à utiliser, mais qui requiert un entretien régulier. Par ailleurs, pour améliorer ces performances, il est recommandé de faire appel à des professionnels. Ceux-ci sont en effet en mesure d’adapter le fonctionnement de votre chaudière au gaz à vos habitudes de vie. Pour en savoir plus, nous vous invitons à faire un tour sur acm-chauffage.fr : plombier Chauffagiste à Paris, de nombreuses informations concernant les réparations et l’entretien de chaudières.

Ensuite, il faut souligner qu’on distingue plusieurs types de chaudières au gaz et dont le fonctionnement est pratiquement le même.

Les différents types de chaudières au gaz

Les modèles classiques

Le fonctionnement ici repose sur plusieurs étapes à savoir :

  • l’arrivée du gaz du réseau ou d’une citerne individuelle dans la chaudière
  • la combustion du gaz par un brûleur
  • la transmission de la chaleur produite par la combustion à l’eau ou au liquide caloporteur qui se trouve dans la chaudière
  • la distribution de l’eau dans les émetteurs de chaleurs (radiateurs, plancher chauffant…).

Tout ceci repose sur un circuit fermé de telle sorte que l’eau sera renvoyée vers la chaudière lorsqu’elle est refroidie. La particularité des modèles classiques réside dans le fait qu’ils chauffent l’eau à une température élevée. Et c’est en fonction de la température de la pièce que la quantité de cette eau très chaude sera ajustée.

Les modèles basse température

Ce sont des modèles qui ont vocation à remplacer progressivement les chaudières à condensation. Pour produire du chauffage, les chaudières basse température vont chauffer de l’eau à une faible température : entre 50 et 60 °C. En fonction des besoins, cette dernière sera alors envoyée au fur et mesure dans les radiateurs. De ce fait, ces modèles consomment moins de gaz et les fumées sont rejetées à basse température. Cela permet donc d’éviter la condensation interne, d’obtenir de meilleurs rendements et de faire beaucoup d’économies d’énergie.

Les modèles à condensation à haute performance énergétique

Le fonctionnement de ces modèles repose sur l’utilisation de la vapeur d’eau condensée des gaz de combustion. En temps normal, les fumées de combustion sont perdues. Or elles contiennent de l’eau. En plus de la condensation classique, les chaudières au gaz à condensation condensent aussi cette vapeur pour augmenter la température du liquide caloporteur. L’eau issue de cette condensation de la vapeur sera alors évacuée vers le conduit d’évacuation des eaux usées. Cela va produire de l’énergie supplémentaire pour préchauffer le circuit et augmenter le rendement de la chaudière.

En résumé, ce sont des modèles qui ne consomment pas beaucoup de gaz, mais qui vont chauffer toute la maison de manière optimale.

Les modèles à ventouse

Les chaudières au gaz à ventouse sont des modèles dont le fonctionnement se base sur le prélèvement et l’utilisation de l’air extérieur, et non celui de la pièce. Ici, le conduit sort donc directement sur la façade. Ce sont des dispositifs qui sont faciles à installer et que vous pouvez aussi adapter à d’autres types de chaudières. On peut, par exemple, le coupler à une chaudière au gaz à condensation afin d’évacuer les fumées.

Bien choisir sa chaudière au gaz

Comme nous l’avons vu précédemment, il existe 4 principaux types de chaudières au gaz. Le choix d’un modèle va se faire sur la base de vos besoins en tenant compte de certains éléments clés comme la technologie utilisée, le mode de production d’eau chaude et son emplacement dans la maison.

Pour ce qui est de la technologie, il sera question de décider si vous voulez un dispositif classique, basse température ou à condensation. Dans une maison par exemple, il est recommandé de se tourner vers la chaudière à condensation. L’installation se fera de telle sorte que les fumées puissent être évacuées en ventouse horizontale/verticale ou via un conduit de cheminée.

Ensuite, il faudra décider si vous voulez, en fonction de vos besoins, une chaudière au gaz chauffage seul, à micro accumulation ou encore avec un ballon d’accumulation. Chacun de ces modes de production a ses avantages et inconvénients. Prenez donc le temps de bien vous renseigner avant de vous décider. Par exemple, le mode de production avec ballon d’accumulation est idéal lorsque vous avez plusieurs salles de bain et vos besoins en eau chaude sont élevés.

Pour finir, vous devez réfléchir à l’emplacement de votre chaudière au gaz. Au mur ou au sol ? Tout va dépendre de l’espace disponible dans la pièce où vous comptez l’installer. Comme vous devez certainement vous en douter déjà, le choix d’une chaudière murale va vous permettre de bénéficier d’un gain de place. De plus, ce sont des modèles qui ne coûtent pas trop cher.

Qu’en est-il du prix ?

 Le prix va dépendre du type chaudière que vous souhaitez installer et de sa puissance. Pour un modèle classique, il faudra compter entre 500 et 2 500 euros. Si vous préférez un modèle à condensation, vous aurez à dépenser entre 3 000 et 8 000 euros en fonction de la puissance. Mais il faut souligner que ces derniers sont plus rentables sur le long terne, puisqu’ils vont permettre de faire beaucoup d’économies. Par ailleurs, les chaudières à gaz sont les seules éligibles aux aides et aux subventions telles que le CITE, la prime énergie ou encore les aides de l’Anah.