Travaux Misez sur les travaux de rénovation thermique pour votre habitation ancienne

Misez sur les travaux de rénovation thermique pour votre habitation ancienne

SHARE

Les charges liées à la consommation énergétique de la maison peuvent être particulièrement importantes, surtout lorsque celle-ci ne respecte pas les normes en vigueur en la matière, et notamment la norme RT 2012. Les habitations anciennes sont les plus concernées par les problèmes d’isolation et de chauffage, ce qui les rend à la fois inconfortables et très énergivores. Vous avez donc tout intérêt à miser sur des travaux de rénovation thermique qui vous permettront de réaliser d’importantes économies en vous permettant de diminuer votre consommation d’énergie, sans oublier que certains travaux font l’objet d’aides octroyées par l’État et les collectivités territoriales (Ma Prime Rénov’, éco-prêt à taux zéro, TVA à taux réduit, certificats d’économies d’énergie…). Alors, quels sont les travaux de rénovation thermique à entreprendre et comment les mener à bien ?

L’audit énergétique et thermique : une étape indispensable avant de rénover

Il est fortement déconseillé de se lancer dans des travaux de rénovation thermique sans s’y être préparé à l’avance et notamment sans avoir fait réaliser tous les audits nécessaires permettant d’évaluer les économies dont vous pourrez bénéficier, à l’issue des travaux. Notez d’ailleurs que l’audit énergétique qui était auparavant une obligation dévolue aux entreprises, est désormais ouvert aux particuliers depuis le mois de janvier 2018.

L’audit énergétique

L’audit énergétique consiste en un diagnostic complet des performances énergétiques d’un logement permettant d’évaluer avec précision la consommation d’énergie de ce dernier. Cet examen poussé permet ainsi d’identifier les travaux à mettre en œuvre pour améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment.

L’audit énergétique consiste en une visite des lieux afin de prendre connaissance des caractéristiques du bâtiment : configuration, équipements utilisés ; consommation d’énergie des occupants… Il comprend également la comparaison des relevés de consommation réels avec l’estimation des prévisions annuelles de la consommation du bâtiment calculées sur la base de ses caractéristiques et de ses équipements, suivis des préconisations sur l’usage optimal de ces derniers.

Au terme de cet audit, vous devrez disposer de propositions de travaux d’amélioration énergétique qui correspondent à votre habitation, avec des données chiffrées concrètes. Ce bilan vous sera aussi utile pour identifier les travaux prioritaires et ceux secondaires.

Il est très important de contacter un bureau d’études certifié et expérimenté pour faire un audit énergétique qui réponde aux normes et qui soit donc fiable pour la réalisation de vos futurs travaux de rénovation.

audit énergétique

Un audit thermique

Puisque votre projet consiste spécifiquement en la rénovation thermique d’un logement ancien, il peut être judicieux de faire réaliser un audit thermique avant rénovation à un bureau d’étude expérimenté.

Il faut faire remarquer que ces prestataires proposent de nombreuses formules d’audits parmi lesquels vous pouvez opter en fonction de vos besoins et des caractéristiques de votre logement. Dans le cas présent, un audit thermique permettant de relever les points faibles et points forts du bâtiment et notamment d’identifier la répartition des déperditions ainsi que les surfaces déperditives serait parfaitement pertinent pour la nature des travaux envisagés.

Ce type de bilan peut être particulièrement utile pour déterminer la puissance de chauffage nécessaire pour votre maison ainsi que les axes d’amélioration.

Quels sont les travaux de rénovation thermique à réaliser ?

Les travaux de rénovation énergétique sont incontournables pour diminuer la consommation d’énergie de la maison tout en assurant un meilleur confort aux habitants, sans oublier le fait qu’ils permettent d’augmenter la valeur du bien. Mais encore faut-il réaliser les travaux prioritaires suivants.

La réorganisation de l’espace

La réorganisation de l’espace est une priorité sur laquelle l’ADEME recommande fortement aux occupants de se pencher. En effet, il s’avère qu’en portant attention à l’organisation des pièces de la maison, il vous sera possible d’identifier les espaces qui « protègent » du froid tout comme ceux qui y sont les plus sensibles.

Pour ce faire, il est possible de contacter un expert comme un architecte par exemple, qui pourra vous accompagner dans la réorganisation et vous donnera des conseils sur les travaux à réaliser en priorité.

Si vous comptez procéder au réagencement de l’espace vous-même, il est conseillé de localiser les pièces de vie comme le séjour et la salle à manger, ou encore une véranda, plein sud, afin qu’elles puissent bénéficier du maximum de lumière et de chauffage naturels. Les pièces de « service » telles que les couloirs, les débarras ou le garage, quant à elles, devront être orientées au nord, tandis que celles où le chauffage est utilisé par intermittence devront être situées en position intermédiaire.

L’isolation

Les travaux d’isolation doivent suivre de près la réorganisation de l’espace, puisqu’ils permettraient de réduire la consommation d’énergie jusqu’à 60% et même plus. De même, il faut savoir qu’une maison non-isolée et ancienne, est sujette à d’importantes déperditions au niveau des murs et du toit (de 20 à 25%) et des fenêtres (10 à 15%).

En optimisant l’isolation de votre logement, vous pourrez demeurer au chaud en hiver et rester au frais l’été. Il s’agira alors de réaliser une isolation bien étanche à l’air et surtout de choisir des isolants performants.

À noter que l’isolation par l’extérieur est fortement recommandée pour une isolation efficace, comme vous pourrez le constater dans cette étude.

maison énergie

La ventilation

Il est aussi important de bien isoler que de ventiler pour ne pas se retrouver avec des problèmes de renouvellement de l’air et d’humidité à l’intérieur de la maison.

Après avoir isolé, vous devez donc ventiler en installant si possible un système de ventilation mécanique contrôlée ou VMC qui assurera le renouvellement de l’air tout en limitant le rejet de calories vers l’extérieur.

Vous pouvez même opter pour un système doté d’un récupérateur de chaleur pour plus d’efficacité.

Le chauffage

La rénovation du système de chauffage doit être la dernière étape de vos travaux. Elle doit consister au remplacement de votre ancien système par un autre plus performant, notamment si vous utilisez une énergie fossile. En optant pour une chaudière à condensation ou à ventouse, vous pourrez diminuer considérablement votre consommation de combustible.

Notez qu’il est plus judicieux d’opter pour un système qui utilise une énergie renouvelable si vous voulez obtenir des répercussions significatives sur votre consommation d’énergie et surtout votre impact sur l’environnement.

Enfin, vous devez également remplacer vos radiateurs par des modèles utilisant la chaleur douce.