Travaux Rénovation de bâtiment : quel budget ?

Rénovation de bâtiment : quel budget ?

SHARE

Que l’on vienne d’emménager ou que l’on habite depuis longtemps dans son logement, il faut penser aux travaux de rénovation. Pour améliorer l’efficacité énergétique, rafraîchir une salle de bain, ouvrir une cuisine ou tout simplement pour remettre un intérieur au goût du jour, les travaux sont inévitables et avec eux, la question du prix. Comment avoir un intérieur pratique, confortable et qui nous plaît vraiment tout en évitant d’exploser le budget ? Et pour les urgences du type dégât des eaux, comment rénover la maison quand on n’a pas les fonds disponibles ?

Emprunter pour rénover

Quand on doit impérativement faire des travaux chez soi, par exemple pour étanchéifier la cave, isoler les combles ou réparer les dégâts dans la salle de bains suite à une grosse fuite d’eau, on n’a pas toujours l’argent à disposition sous la main. Ces travaux de rénovation étant assez urgents, les repousser indéfiniment jusqu’à ce qu’on ait l’argent peut s’avérer compliqué, notamment quand cela touche une pièce essentielle comme les sanitaires ou la cuisine, et surtout coûteux (notamment en facture énergétique).

Dans ce cas, vous pouvez vous tourner vers le prêt à la rénovation. Mais s’engager dans un crédit demande d’abord la détermination de la capacité d’emprunt, ce qui va se calculer en mettant en rapport les rentrées d’argent du foyer (salaires, rentes, etc.) avec les frais incompressibles (nourriture, charges du foyer, assurances, voiture, abonnements, crédits en cours, etc.).

rénover salle de bain

Le banquier ou l’organisme de prêt peut par exemple vous aider à faire le point avec vous sur votre capacité d’emprunt, ce qui consistera surtout à vérifier que vous disposez bien des ressources financières et des bonnes pratiques de gestion nécessaires pour rembourser intégralement un prêt, capital et intérêts.

Pour ce type de projet, vous pouvez envisager un prêt travaux si vous savez exactement ce que vous voulez, ou vous tourner vers un prêt personnel non affecté si vous préférez allouer la somme aux postes de dépense que vous souhaitez.

Les dispositifs d’aide à la rénovation

Pour encourager les ménages à entamer des travaux de rénovation, notamment de performance énergétique, l’État a mis en place un certain nombre d’aides. Le dispositif Ma Prime Rénov’ est ainsi accessible à tous les foyers depuis janvier 2021 avec des paliers selon les ressources. Il est également possible de contracter un éco-prêt à taux zéro pour financer tout ou partie du projet de rénovation. Quand on sait que l’isolation des combles perdus coûte de 18 à 53 € le mètre carré en moyenne, et de 56 à 187 € le mètre carré pour des combles aménagés, ces aides sont bienvenues.

Enfin, il existe d’autres dispositifs résolument tournés vers l’écologie et les économies d’énergie qui encouragent les Français à s’équiper d’appareils moins énergivores, comme la pompe à chaleur, le poêle à bois, etc. En général, cette aide provient de sociétés particulières comme Total, elle peut être soumise à conditions comme un niveau de revenus maximum ou bien nécessiter une pose par un artisan agréé RGE (reconnu garant de l’environnement).

Cumulées avec les aides de l’État, toutes ces aides permettent parfois d’atteindre le prix symbolique de 1€ pour l’ensemble des travaux de rénovation des combles par exemple !