Travaux Tout savoir sur la chaudière à granulés en 8 points

Tout savoir sur la chaudière à granulés en 8 points

Le chauffage est fondamental pour assurer le confort thermique dans un logement. Face à la problématique de l’impact du secteur de l’énergie sur l’environnement, le remplacement des chaudières classiques, très énergivores, est recommandé. L’une de solutions accessibles pour ce faire, c’est la chaudière à granulés qui est de plus en plus adoptée. Voici 8 faits à savoir sur la chaudière à granulés.

Qu’est-ce qu’une chaudière à granulés ?

Une chaudière à granulés est un dispositif qui sert à l’alimentation du système de chauffage d’un logement. Reliée au plancher chauffant ou aux radiateurs, elle permet d’obtenir une température agréable. Elle peut être aussi rattachée à un ballon d’eau pour la production d’eau chaude sanitaire. La chaudière à granulés dispose d’une chambre à combustion où sont brûlés des granulés ou pellets issus du bois.

En raison de la matière première qu’elle utilise (les dérivés du bois), elle est reconnue comme une chaudière biomasse. La chaudière à granulés peut également fournir de l’énergie en toute autonomie. Les granulés de bois s’obtiennent grâce aux industries agricoles et forestières. Les résidus issus du travail du bois ainsi que des déchets d’arbres feuillus et résineux sont collectés, puis compressés. Pour rendre les granulés de bois faciles à brûler par les chaudières, les producteurs les compactent sous une forme cylindrique.

Le fonctionnement d’une chaudière à granulés

Le fonctionnement d’une chaudière à granulés est assez simple. Les granulés de bois sont stockés dans un réservoir appelé silo de stockage. Le combustible est ensuite convoyé en petites quantités vers le foyer ou brûleur où il est brûlé. La chaleur émanant de la combustion est injectée dans le circuit de chauffage central ou transféré à l’eau qui circule dans un circuit de canalisations.

Dans le premier cas, l’air est réchauffé à l’intérieur du bâtiment. Dans le second cas, l’eau chauffée dans les tuyaux est par la suite stockée dans le ballon d’eau chaude pour l’alimentation des douches et robinets. La fumée produite par la chaudière à granulés est évacuée hors du logement via un conduit de cheminée. Quant à la cendre résultant de la combustion des pellets de bois, elle s’accumule dans un bac qui devra être vidé régulièrement.

Comment installer une chaudière à granulés ?

L’installation d’une chaudière à granulés ne nécessite pas de lourds travaux. S’il s’agit d’un appareil autonome, vous n’aurez même pas besoin d’effectuer un raccordement. L’installateur aura à poser le dispositif à un emplacement où il pourra bénéficier d’une arrivée d’air. Pour la mise en place de la chaudière à granulés à condensation ou d’un autre modèle spécifique, quelques travaux de raccordement seront nécessaires.

chaudière à granulé de bois

Le recours à un professionnel de la rénovation énergétique spécialisé dans les systèmes de chauffage biomasse est essentiel pour réussir l’opération. Grâce à ses compétences, l’artisan installe l’appareil conformément aux normes de sécurité. Si la pièce dans laquelle l’installation de la chaudière doit se faire ne comporte pas encore un conduit, le professionnel en installe un puis effectue le raccordement. De même, il remplace les conduits défectueux ou renforce leur étanchéité.

Les différents modèles de chaudière à granulés

La chaudière à granulés est disponible en différents modèles selon leur structure. Nous avons la chaudière à granulés à rechargement manuel dont le réservoir, de petite capacité, est intégré au système. Ce modèle convient pour chauffer un appartement ou une maison de taille modeste. Il y a aussi la chaudière à vis sans fin et dotée d’un silo de stockage à proximité de l’appareil. La vis sans fin tourne sur elle-même grâce à l’électricité et fait glisser les granulés du réservoir vers le foyer à travers un tube incliné. Un tel modèle est pratique pour alimenter de vastes pièces.

Un autre type de poêle à granulés se présente avec un silo et un système de chargement par aspiration. Ici, les granulés de bois sont aspirés du silo vers le foyer. Avec ce modèle, le bac de stockage du combustible peut être installé à plusieurs mètres de la chaudière. Enfin, des chaudières à granulés à condensation existent aussi. Elles offrent un rendement optimal puisque tout est mis à profit, même la fumée générée par la combustion.

Les économies réalisables avec une chaudière à granulés

La chaudière à granulés est une solution économique pour les ménages. Avant tout, les granulés de bois constituent un combustible au prix abordable pour tout le monde. Un sac de cette matière pouvant fournir 1 kWh coûte en moyenne 6,31 centimes d’euros. Le granulé de bois est beaucoup moins coûteux que le gaz et l’électricité dont les prix du kilowattheure sont respectivement de 15,32 et de 17,07 centimes d’euros en moyenne.

Cette source d’énergie est d’autant plus économique que son prix garde une certaine constance. Au contraire, les prix de l’électricité et de gaz connaissent souvent des fluctuations. Avec une poêle à granulés, vous avez la garantie de réduire vos factures d’électricité et de gaz. De même, comparée à la pose d’un kit de panneau solaire, l’installation d’une chaudière à granulés est très peu coûteuse.

La chaudière à granulés : l’avantage écologique

L’usage de la chaudière à granulés participe à la réduction de la pollution environnementale. Le compactage des résidus de végétaux en granulés de bois est une bonne façon de valoriser les déchets verts. En adoptant un poêle à granulés en remplacement ou en complément d’une chaudière classique, vous réduirez considérablement votre consommation d’énergie dont le secteur impacte sévèrement la nature.

granulé bois combustible chaudière

Comment entretenir une chaudière à granulés ?

L’entretien d’une chaudière à granulés est non seulement une nécessité pour la maintenir en bon état, mais aussi une obligation légale. Cela doit être effectué chaque année impliquant deux ramonages. Cette tâche est réservée aux professionnels. Dans ce cadre, ces derniers curent l’intérieur du dispositif, réalisent des mesures de combustion, vérifient les organes de sécurité… Ils donnent aussi aux utilisateurs, des conseils pour le bon usage de la chaudière à granulés. La seule action d’entretien que pourrait effectuer un particulier, c’est l’évacuation de la cendre obtenue après la combustion des résidus de bois. L’appareil doit faire l’objet d’un contrôle tous les deux ans selon la loi.

Le financement d’une chaudière à granulés

L’un des avantages qu’offre la chaudière à granulés, c’est que vous pouvez demander des aides financières à la rénovation énergétique pour l’installer. Il y a par exemple :

  • MaPrimeRénov’,
  • le taux de TVA réduit à 5,5 %,
  • l’éco-prêt à taux zéro,
  • les certificats d’économie d’énergie,
  • les aides des collectivités territoriales, etc.

Vous avez aussi la possibilité de cumuler plusieurs aides pour financer votre chaudière à granulés.