Jardin et exterieur 3 conseils pour préparer votre maison au printemps

3 conseils pour préparer votre maison au printemps

Le maison au printemps

Le printemps sera bientôt là : quelle bonne nouvelle ! Alors que vous vous réjouissez à l’idée que les beaux jours reviennent enfin, il y a un élément à ne surtout pas oublier : votre maison. Est-elle prête pour la nouvelle saison ? Tous vos équipements sont-ils opérationnels après l’hiver ? Si vous avez des doutes, voici 3 conseils pour préparer votre maison au printemps :

Nettoyez les gouttières

Premièrement, le nettoyage des gouttières est une étape essentielle après l’hiver. En plus d’améliorer l’aspect de votre maison, des gouttières propres préviennent surtout les dégâts des eaux, les problèmes de gel, les infiltrations, et mêmes les invasions de parasites.

À quelle fréquence nettoyer vos gouttières ? D’une manière générale, faites-le au moins deux fois par an – idéalement au début du printemps et en automne. Selon les types de feuillages à proximité et leur accumulation, augmentez la fréquence de nettoyage à une fois tous les trois mois. De fortes pluies et tempêtes peuvent aussi imposer un lavage plus fréquent. Nous vous conseillons alors de vérifier vos gouttières tous les mois, par précaution.

Passons maintenant au nettoyage. C’est une tâche longue, mais nécessaire. Tout d’abord, il vous faut une échelle de toit, un grand sac poubelle, une paire de gants, un masque anti-poussière et des lunettes de sécurité.

Surtout lorsque le temps est sec, les saletés présentes dans la gouttière peuvent voler et agresser vos yeux et voies respiratoires. Il est aussi probable que les déchets humides et stagnants grouillent de microbes. Mieux vaut donc vous protéger.

Commencez alors par ramasser le gros des saletés avec les mains, puis mettez-les dans le sac. Ensuite, utilisez un tuyau d’arrosage ou un jet à haute pression pour évacuer les plus petits déchets (potentiellement collés) par le tuyau de descente de la gouttière. Au passage, veillez à colmater soigneusement les éventuels endroits abîmés.

Installez des moustiquaires

Deuxièmement, le printemps annonce aussi le retour de quelques éléments moins agréables au quotidien. Nous pensons surtout aux moustiques, aux guêpes et aux pollens. Autant d’intrus que l’on préfère ne pas voir à l’intérieur…

Afin d’éviter la poussière et les allergies des pollens, les bourdonnements et les boutons de moustiques, ainsi que les piqûres de guêpes, la moustiquaire sera votre meilleure alliée. Cette toile au maillage fin mais résistant vous permet d’aérer votre maison pour profiter de la douceur printemps. Mais cela sans subir les invasions d’insectes, de pollens ou même de pollution (un problème croissant en ville lorsque les températures remontent).

Pour une performance optimale, nous vous recommandons d’installer des moustiquaires à chaque fenêtre que vous ouvrez régulièrement. En poser une sur la porte-fenêtre de votre terrasse ou balcon est aussi une bonne idée. Dans tous les cas, créez de préférence un modèle sur mesure sur https://www.domondo.fr/moustiquaires/ et optez pour une conception qui convient à votre usage (fixe, à battant, enroulable, coulissante, etc.).

Traitez le bois de votre terrasse

Pendant l’automne et l’hiver, votre terrasse en bois a été mise à rude épreuve. Le froid, l’humidité, le gel… même si son revêtement est conçu pour supporter des conditions climatiques rigoureuses, il a besoin d’un bon entretien.

Dès les premières lueurs du printemps, commencez donc par nettoyer le bois de votre terrasse. La première étape est de passer un balai brosse pour enlever la poussière et la saleté. Vous pouvez aussi utiliser un jet d’eau. Ensuite, lavez le sol avec un produit adapté au bois extérieur. Si vous notez la présence de moisissures, appliquez aussi un antifongique qui enrayera la contamination de manière efficace.

Enfin, lorsque le revêtement est bien propre et sec, il est temps de lui appliquer un soin protecteur. Il existe des huiles spécialement prévues à cet effet.

Vous trouvez que le bois a perdu de sa splendeur ? Ravivez sa couleur avec un produit dégriseur qui atténuera les effets ternissant des UV et de l’eau de pluie. Puis complétez-les avec une couche de liquide saturateur, qui stimulera les pigments naturels du bois et lui redonnera sa teinte d’origine. Les professionnels utilisent aussi de l’acide oxalique pour raviver le bois terni.