Travaux Panneaux solaires : une solution pour économiser l’énergie

Panneaux solaires : une solution pour économiser l’énergie

SHARE

Un panneau solaire est généralement conçu à base de cellules de silicium capables de capter et de transformer la lumière du soleil en courant continu grâce à l’effet photovoltaïque. Même si ce type d’installation représente un investissement plutôt important, il constitue un moyen très efficace pour économiser de l’énergie, mais aussi de l’argent. Par ailleurs, en 2021, l’État est plus que déterminé à réduire l’empreinte carbone des centrales nucléaires qui produisent l’électricité sur l’environnement. De ce fait, il a mis en place les conditions nécessaires pour encourager les ménages qui souhaitent se lancer dans la production de l’énergie solaire en autoconsommation ou pour la revente à EDF.

Quel type de panneaux solaires choisir ?

En fonction de superficie de votre toit, de la puissance dont vous avez besoin et de votre budget, vous aurez le choix entre des panneaux solaires photovoltaïques et les panneaux solaires thermiques.

Les panneaux solaires photovoltaïques

Les panneaux photovoltaïques ont la capacité de transformer directement l’énergie solaire en électricité. Ils peuvent être monocristallins, polycristallins ou amorphes. Cependant seuls les deux premiers sont recommandés pour un usage domestique.

Les panneaux solaires microcristallins atteignent leur seuil de performance avec un fort ensoleillement et peuvent offrir un rendement allant jusqu’à 24 %. Ce sont les modèles les plus chers, toutefois il est possible d’obtenir un retour sur investissement en 6 ans. En outre, leur durée de vie est comprise entre 25 et 30 ans.

Les panneaux solaires polycristallins quant à eux offrent un rendement pouvant aller jusqu’à 18 % et atteignent leur seuil de performance par temps nuageux. Moins coûteux que les microcristallins, ils ont la même durée de vie et permettent le même retour sur investissement.

Les panneaux solaires thermiques

Les panneaux solaires thermiques ne fournissent pas directement de l’électricité. Ils convertissent plutôt la lumière du soleil en chaleur. Cette dernière va ensuite transiter par le liquide caloporteur pour être transmise à l’eau sanitaire utilisée pour la vaisselle, le chauffage et le bain.

Cependant, il ne faut pas oublier que le chauffage représente une part importante de la facture énergétique d’une maison. Par conséquent, en produisant votre propre source de chaleur grâce à des panneaux soleil thermiques, vous économisez également de l’énergie et de l’argent.

Comment fonctionnent les panneaux solaires en autoconsommation ?

Pour produire de l’électricité, les cellules des panneaux photovoltaïques captent l’énergie de la lumière du soleil pour le transformer en un courant continu. Ce dernier est ensuite transmis à l’onduleur qui le convertit en courant alternatif.

L’électricité ainsi produite peut ensuite être utilisée pour faire fonctionner les appareils électriques du logement ou stockée sur une batterie pour un usage ultérieur. Elle peut également être revendue à EDF ou à un autre distributeur d’électricité.

Pour offrir un rendement optimal, les panneaux solaires doivent être installés à plat sur un toit avec une inclinaison allant de 30 à 35°. La toiture doit également être orientée plein sud et sans zone d’ombre. Il est aussi possible de cheviller les panneaux sur des supports au sol surtout si votre toit n’est pas assez grand pour supporter vos panneaux.

Combien de panneaux photovoltaïques prévoir pour votre maison ?

Pour savoir de combien de panneaux solaires vous avez besoin pour faire de réelles économies, vous devez estimer votre consommation électrique journalière.

Pour cela, prenez une de vos anciennes factures d’électricité retraçant votre consommation annuelle. Cette dernière est en général comprise entre 2 000 et 8 000 kWh pour un logement chauffé au gaz et entre 6 000 et 20 0000 kWh pour une maison chauffée à l’électricité.

Consultez ensuite votre consommation énergétique quotidienne, particulièrement aux heures pleines. C’est la tranche à considérer, car c’est le moment où les panneaux solaires fournissent le plus d’énergie.

Une fois que vous avez estimé votre besoin énergétique de la journée, il ne vous reste qu’à choisir un kit photovoltaïque capable de couvrir 30 à 50 % de cette consommation.

Vous pouvez également déterminer vos besoins en énergie en mesurant la puissance de vos appareils, puis en calculant la consommation en kWh de chacun d’eux.

Quel est le rendement de vos panneaux solaires ?

Pour calculer le rendement de votre installation, vous devez prendre en compte les éléments qui suivent :

  • Le niveau d’ensoleillement de votre zone d’habitation ;
  • L’orientation de votre logement et le l’inclinaison de son toit (idéalement 30°)
  • La puissance et la dimension ainsi que le type de cellules des panneaux ;
  • Les obstacles proches ou lointains pouvant provoquer de l’ombrage.

Ensuite, vous pouvez avoir recours à un simulateur en ligne pour calculer le rendement de vos panneaux solaires qui doit aller de 6 à 20 %.

panneaux solaires photovoltaïques

Panneaux photovoltaïques : est-ce vraiment rentable ?

Vous avez envie de passer au solaire ? Avant de vous lancer, il est important de vous assurer que cela sera vraiment rentable pour vous. En effet, votre installation doit non seulement couvrir vos besoins en électricité, mais également pouvoir être rentabilisée en moins de 20 ans.

Un kit solaire de 3 kWc produira environ 3 3300 kWh/an, ce qui vous permettra d’économiser environ 950 € en autoconsommation. Or pour une installation photovoltaïque de 3 kWc, il faut en moyenne 8 000 à 12 000 €. Vous pourrez donc prétendre à un retour sur investissement au bout de 9 à 12 ans.

Comment financer l’achat de ses panneaux solaires ?

Même si les panneaux solaires tendent à se démocratiser, leur installation nécessite toujours un budget important.

Par exemple, pour intégrer 5 kWc de panneaux solaires à votre logement, il vous faudra en moyenne 15 000 € à 20 000 €. Toutefois, il est possible d’alléger la note en ayant recours à un crédit énergie.

En effet, depuis le 10 mai 2017, l’État a mis en place une prime pour encourager les personnes qui souhaitent entreprendre des travaux pour intégrer des panneaux solaires à leur habitation. Le montant de cette aide financière va de 80 à 380 € par kWc et est calculé en fonction de la puissance globale de votre installation.

Pour être éligible à cette prime, vous devez :

  • Utiliser l’énergie produite pour votre consommation et en revendre le surplus ;
  • Faire réaliser les travaux par un artisan RGE ou titulaire du QUALI PV ;
  • Faire installer votre centrale solaire sur une toiture plate et de manière parallèle ou lui attribuer la fonction de bardage, d’allège, de garde-corps, ou de pergolas.

En outre, en 2021, l’État a fait quelques aménagements pour le solaire. Par exemple, il est désormais possible de poser jusqu’à 100 kWc de panneaux photovoltaïques sur votre logement ou un bâtiment tout en continuant à profiter d’une obligation d’achat.

Par ailleurs, l’État se penche également sur un recentrage du CITE qui aura pour but d’encourager l’installation de panneaux solaires thermiques ou d’un chauffe-eau solaire.