Travaux Le secteur du BTP touché par la concurrence déloyale

Le secteur du BTP touché par la concurrence déloyale

0
Travaux, secteur du BTP, concurrence déloyale
Travaux, secteur du BTP, concurrence déloyale

La concurrence est logique et légale ! Elle permet de stimuler le marché, quel qu’il soit. Mais lorsque cette concurrence commence à dépasser des limites qui mettent la pérennité d’une autre entité concurrente en jeu, elle devient dans ce cas déloyale. Ce qui présente un impacte visible sur le secteur. Certains acteurs économiques (économie collaborative, organismes publics ou para public…) profitent des réglementations allégées ou des avantages au détriment d’autres acteurs. Cette différence déstabilise les entreprises du secteur marchand.

BTP : Pourquoi cette concurrence déloyale ?

La présence d’une concurrence déloyale ne tient pas compte des règles sociales et fiscales en vigueur sur le territoire.

Dans un contexte économique tendu, le secteur du BTP se trouve impacté par la concurrence déloyale. En effet, la concurrence est le fait de l’arrivée des concurrents publics ou privés qui prennent part sur le marché avec des prix plus bas et qui bénéficient des régimes sociaux ou fiscaux dérogatoires. S’agissant, soit d’une entreprise étrangère (direct ou en sous-traitance) ou le recours au pseudo intérim, l’objectif étant d’afficher des tarifs bas auxquels les entrepreneurs ne peuvent rivaliser.

Les solutions pour la lutte contre la concurrence déloyale en BTP

Les entrepreneurs dénoncent les concurrences déloyales qui existent dans le BTP, fragilisant le secteur. Il est ainsi urgent de rétablir la règle d’une saine concurrence dans le domaine des travaux et des gros œuvres. C’est pourquoi la convention relative à la lutte contre le travail illégal et la concurrence sociale déloyale a été adoptée. La CMPE ou la Confédération des petites et moyennes entreprises appelle pour mettre fin à la concurrence déloyale et a proposé de rééquilibrer les relations entre les acteurs économiques. A cet effet, des inspecteurs seront envoyés sur terrain pour contrôler les chantiers douteux. Le but étant de régulariser le secteur pour 2018.