Jardin et exterieur Eclairer votre extérieur : 6 conseils

Eclairer votre extérieur : 6 conseils

eclairer exterieur

Pour votre jardin ou votre terrasse, vous souhaitez créer un éclairage extérieur cohérent ? Dans cet article, vous trouverez 6 conseils pour améliorer le rendu de votre espace nocturne.

Etablir un plan d’éclairage

Bien que l’éclairage serve de décoration, ne laissons pas de côté son aspect fonctionnel. Dans un premier temps, vous allez vous promener dans votre jardin lorsqu’il n’y a plus de lumière. Votre objectif sera de déterminer quelles sont les zones de votre jardin qui présentent un risque la nuit. Où est-ce que vous pourriez trébucher ? Vos chemins sont-ils tous visibles ? Y a-t-il des zones d’ombre où quelqu’un pourrait se cacher ?

Établissez votre plan d’éclairage selon vos besoins, en pensant d’abord en termes de visibilité. Vous trouverez ensuite tout ce dont vous avez besoin avec les luminaires extérieurs Bricorama.

Choisir le bon éclairage pour chaque passage

Pour éclairer une allée, vous pouvez vous tourner vers les potelets, des lampadaires miniatures assez discrets, qui offrent un éclairage faible à modéré. En effet, vous n’avez pas besoin d’une lumière puissante pour voir où vous posez vos pieds.

On préfère ainsi souligner l’allée plutôt que de vraiment l’éclairer. Les bornes de faible hauteur, les spots placés au ras-du-sol, les balises solaires et les spots encastrés, remplissent également cette fonction.

Mettre en valeur la végétation

Profitez de votre éclairage pour que vos plantes et vos arbustes soient mis en valeur la nuit. Lorsqu’elle est illuminée en contre-plongée, la végétation apporte du relief au jardin. Vous allez principalement utiliser des spots, à enterrer ou à piquer en terre, pour éclairer vos parterres.

Les projecteurs, dont l’éclairage est plus puissant, seront plus adaptés aux arbres.

Gérer la luminosité

Passer brusquement d’un endroit sombre à un endroit illuminé n’est agréable pour personne. Pour mieux contrôler l’éclairage de votre extérieur, utilisez un variateur afin de pouvoir régler la quantité de lumière produite par certains de vos luminaires. Cela vous permettra de vous adapter à diverses situations.

Pensez également à prendre en compte l’éclairage environnant, si vous vivez dans une rue bien éclairée par exemple.

Placer correctement les luminaires

L’éclairage peut être qualifié de diverses manières, selon son orientation, le type d’endroit où il s’installe, l’effet escompté, etc. La position et l’orientation de vos luminaires auront un certain impact sur le rendu visuel produit par l’éclairage.

  • L’éclairage en contre-plongée. Permet de mettre en valeur un objet grâce au jeu d’ombre et de perspective. Idéal pour les arbres. Attention à la pollution lumineuse.
  • L’éclairage en plongée. Permet d’éclairer une large zone en fixant un luminaire en hauteur (sur un arbre, un angle du toit, une pergola, etc.).
  • L’éclairage directionnel. Permet de mettre en valeur la texture d’un objet et de créer des ombres. Pour cela, il faut placer les luminaires de sorte à former un angle.

Utiliser l’éclairage pour mettre en valeur la façade de sa maison

L’éclairage contribue fortement à l’esthétique architecturale d’un bâtiment. Vous pouvez choisir de jouer la carte de la discrétion, notamment si l’intérieur est plutôt contemporain. Vous vous tournerez vers des luminaires muraux de la même couleur que celle de votre façade : gris pour un mur en béton, ocre ou noir pour un mur en brique.

Côté ampoule, le blanc froid se fond à merveille dans une architecture moderne tandis que le blanc chaud convient plus à une façade classique.