Travaux La différence entre le maître d’oeuvre (MOE) et le maître d’ouvrage (MOA)

La différence entre le maître d’oeuvre (MOE) et le maître d’ouvrage (MOA)

un maître d'oeuvre (équipe) en réunion avec un maître d'ouvrage

Lorsque vous projetez construire une nouvelle habitation, de la rénover ou de la transformer, vous devez faire appel à un maître d’oeuvre et un maître d’ouvrage. Il est ainsi bon de savoir que chacun a ses rôles bien définis dans le déroulement du chantier. Et si vous n’arrivez toujours pas à distinguer un maître d’oeuvre d’un maître d’ouvrage, ce document va vous l’expliquer !

Le maître d’oeuvre et le maître d’ouvrage : à chacun son rôle

Les termes maître d’oeuvre et maître d’ouvrage sont souvent utilisés dans le jargon de la construction qu’on les confond parfois. D’autant qu’il peut arriver que ces deux fonctions soient assurées par une seule et même personne.

un maître d'oeuvre et un maître d'ouvrage qui suivent un chantier
Les missions d’un maître d’oeuvre et d’un maître d’ouvrage sont différents sur le chantier

Les missions du maître d’oeuvre (MOE)

Pour répondre brièvement à la question « à quoi sert un maître d’oeuvre ?« , le maître d’oeuvre (MOE) est l’entité (entreprise, bureau d’études, architecte ou artisan) qui se charge de la conception des travaux. Par conséquent, il peut s’agir d’un professionnel mais aussi d’un particulier (une personne quelconque comme vous ou moi).

Charge au maître d’oeuvre d’assurer la coordination des divers corps du métier et le suivi de tous les travaux. Il est cependant sous les ordres du maître d’ouvrage et doit respecter les délais ainsi que le budget imposés par celui-ci.

Les missions du maître d’ouvrage (MOA)

Le maître d’ouvrage, appelé encore maîtrise d’ouvrage (MOA) a pour mission de définir les objectifs du projet, le budget, ainsi que son calendrier prévisionnel. Il n’est pas obligé d’avoir des compétences ou expériences liées à la réalisation du projet pour le piloter.
Pour faire court, le maître d’ouvrage est le client. Afin de mettre en oeuvre et réaliser son projet, il fait appel aux compétences d’un maître d’oeuvre.

Par ailleurs, il est le commanditaire et suit les travaux pendant toute la réalisation. Il intervient en dernier, si besoin, pendant la réception puisqu’il en est à la fois le propriétaire et le donneur d’ordre.

Pour avoir une idée plus concrète de qui fait quoi, voici quelques illustrations.

  • Le maître d’oeuvre, compte tenu de ses compétences, peut proposer des sous-traitants qui pourront intervenir sur le chantier. Quant au choix final, il revient au maître d’ouvrage d’en prendre la décision.
  • Concernant la vérification des factures, la charge revient au maître d’oeuvre. En revanche, l’une des missions du maître d’ouvrage est de les acquitter.
  • Le maître d’ouvrage signe aussi le PV à la réception des travaux. Il doit être assisté cependant du maître d’oeuvre.

Pour quelles raisons est-il conseillé de passer par un AMO BIM ?

Comme nous venons de le voir ensemble au sein de cet article le MOE, acronyme utilisé pour maitre d’oeuvre, et le MOA pour maitre d’ouvrage sont deux fonctions avec des compétences totalement différentes. Si le premier s’occupe de concevoir le chantier, le second fixe les grandes lignes comme le calendrier ou bien encore le budget. En ce qui concerne ce dernier, il existe un consultant pour assister le maitre d’ouvrage pour le BIM. En effet un AMO BIM, pour Assistance à Maîtrise d’Ouvrage, va avoir pour mission de guider le maître d’ouvrage. À noter ici que le BIM signifie Building Information Modeling. Ce dernier concerne le processus de modélisation des données du bâtiment, concept essentiel pour concevoir le chantier d’un bâtiment.

En effet il peut arriver que les maîtres d’ouvrage sont parfois les clients du chantier en question. Ils n’ont de ce fait pas toujours l’expérience requise ni les connaissances adéquates pour gérer toute la gestion d’un chantier. Ainsi, avoir recours à un AMO BIM peut s’avérer être un choix des plus pertinents. De ce fait, le plan d’action d’un AMO BIM peut se décliner en trois étapes. En effet ce dernier va dans un premier temps mener un audit afin de bien comprendre les différents besoins du client. Une étape qui va s’avérer déterminante par la suite. De plus, après avoir réalisé le constat précédent, l’assistance à maîtrise d’ouvrage va se charger d’établir une stratégie qui va avoir la capacité de répondre favorablement aux besoins et aux problèmes relevés sur ce chantier. Dans un dernier temps, la dernière étape consiste à s’assurer que les recommandations qui ont été émises sont bel et bien respectées. Cette supervision se fait à travers l’écriture de plusieurs rapports.

Comme nous avons pu nous en apercevoir précédemment, contrairement à l’AMO BIM qui s’occupe du maître d’ouvrage, le BIM Manager est lui cantonné au conseil du maitre d’œuvre. Toutefois le premier a en charge l’écriture d’un schéma directeur ainsi que d’une charte BIM. En ce qui concerne le schéma directeur, les objectifs stratégiques BIM doivent logiquement apparaître à l’intérieur de celui-ci. De plus les investissements de tout type requis pour mener à bien ce chantier doivent également être mentionnés au sein de ce document.

Pour ce qui est de la charte BIM, cette dernière offre la possibilité de regrouper l’ensemble des besoins du client en ce qui concerne le chantier. De surcroît, cette charte permet la réalisation du TND, pour Tableau de Niveaux de Développement. Cette étape va s’avérer capitale dans le but de concevoir la maquette numérique de votre chantier. Enfin, l’assistance à maîtrise d’ouvrage donne également l’occasion de servir de guide dans la sélection des prestataires. S’il peut s’agir d’un sujet où le client souffre cruellement de renseignements, cette dernière va évaluer pour lui la compétence intrinsèque du prestataire en question ainsi que leur capacité à répondre favorablement au cahier des charges.