Immobilier Pourquoi et comment (bien) investir dans l’immobilier locatif ?

Pourquoi et comment (bien) investir dans l’immobilier locatif ?

Investir dans l'immobilier locatif

Même si le Livret A augmente enfin son taux à l’heure où nous écrivons ces lignes (il passe à 1%), il reste cependant peu attractif par rapport à ce que l’on a pu connaître par le passé. C’est pourquoi, de nombreux épargnants se tournent vers d’autres solutions, et notamment celle de l’immobilier. Attention cependant, il ne s’agit pas ici de l’immobilier standard… Mais plutôt du locatif.

Ainsi, investir dans l’immobilier locatif pourrait permettre de profiter d’une rentabilité entre 5 et 10% (voire plus pour certains biens exceptionnels !). Bien entendu, tout le monde n’a pas forcément les connaissances nécessaires pour se lancer dans l’aventure. C’est pourquoi, faire appel à un expert de l’immobilier via le Centre National de L’Expertise, pourrait vous aider. Bref, faisons le point sur le locatif.

Comment bien investir dans l’immobilier locatif ?

La première chose que vous devez faire pour investir dans l’immobilier locatif, c’est plutôt… Quelque chose à ne pas faire ! En effet, nous déconseillons de placer toutes vos économies dans un bien immobilier, mais plutôt seulement (environ) 10% du montant du bien visé.
Par exemple, si vous devez acheter un appartement à 100 000 €, ne mettez que 10 000 € de votre poche, et ce, même si vous avez plusieurs dizaines de milliers d’euros à investir.

Cette somme personnelle doit régler les frais annexes à l’appartement : les frais de notaire, d’agence ou encore ceux de la banque.

Afin de financer le reste, vous devrez faire appel à un crédit immobilier. Néanmoins, vous allez devoir faire attention à une règle précise : le montant du loyer perçu via l’appartement doit être au moins aussi élevé que la mensualité du crédit. Ainsi, ce sera le locataire en place qui remboursera le crédit à votre place. Bien entendu, il y aura des frais annexes, et notamment les impôts.

Afin de réduire ces derniers, nous ne pouvons que recommander de réaliser des travaux d’amélioration du logement : grâce au déficit foncier, vous réduirez votre bénéfice net annuel, et vous ne paierez pas d’impôt (si vous le faites intelligemment).

À terme, lorsque le crédit sera entièrement remboursé, deux solutions vont se présenter à vous :

  • soit vous vendez le bien et touchez le pactole (et donc au moins 10 fois votre mise hors coût des travaux),
  • soit vous gardez le bien et vous profitez jusqu’à la fin de votre vie d’un loyer qui entre chaque mois.

Les avantages d’investir dans l’immobilier locatif

Vous l’aurez compris, en agissant de cette façon, vous profitez de plusieurs avantages : certains sont immédiats, d’autres sur le long terme.

Le premier d’entre eux, c’est que vous ne mettez pas toutes vos économies… Et que vous pouvez alors acheter plusieurs biens immobiliers avec la méthode précédemment présentée : vous mettez 10 000 € à chaque fois.

L’autre avantage, c’est que c’est le locataire en place qui rembourse le crédit : vous n’avez alors pas besoin de mettre plus d’argent que la somme de départ (hors travaux).

Enfin, pour terminer notre article, et c’est certainement le plus gros bénéfice que vous ferez : celui à la fin du remboursement du crédit. Avec cette méthode d’investissement, soit vous vous créerez un revenu passif, que vous pourrez multiplier par le nombre d’investissements immobilier que vous ferez, soit vous touchez une somme équivalente à 10 fois votre apport !

Quoi qu’il en soit, vous utilisez l’effet levier du crédit immobilier afin de travailler avec l’argent des autres (celui de la banque), et c’est probablement la meilleure façon de s’enrichir.

Enfin, nous pourrions même écrire un autre article sur la manière de rentabiliser au mieux votre bien immobilier. Par exemple, saviez-vous que certains propriétaires réussissaient à obtenir une rentabilité brute de plus de 20% grâce à Airbnb… ? ;)