Immobilier À quoi servent les frais de gestion d’une SCPI ?

À quoi servent les frais de gestion d’une SCPI ?

scpi frais gestion

Un investissement en SCPI implique des frais. Ces derniers sont définis par le règlement général de l’AMF et sont au nombre de 3 : les frais de souscription, les frais de cession et les frais de gestion. S’il est possible de s’affranchir des frais d’entrée, les frais de gestion sont quant à eux systématiquement appliqués. Dans cet article, nous allons justement expliquer à quoi servent les frais de gestion d’une SCPI.

Le rôle des frais de gestion

Il est toujours intéressant de connaître le processus permettant à l’actif dans lequel on investit, de générer de l’argent. Ainsi, pour comprendre le rôle des frais de gestion, il faut se pencher sur le fonctionnement des SCPI.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, nous devons préciser que les frais de gestion dont nous ferons mention dans cet article sont inhérents aux SCPI. Si vous passez par un courtier, vous aurez d’autres frais de gestion indépendants des parts que vous avez achetées. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter les ressources disponibles sur les sites internet des courtiers en ligne.

Une société de gestion crée une SCPI dans l’objectif d’acquérir un certain nombre d’actifs, qui constitueront son parc immobilier. Elle pourra ainsi réaliser des bénéfices à partir des loyers qu’elle collecte. Seulement, pour acheter les biens qu’elle convoite, elle doit collecter des fonds auprès des investisseurs. Elle propose donc de vendre des parts de son parc immobilier.

Acheter des parts de SCPI, revient en quelque sorte à posséder une partie de son parc immobilier. Seulement, votre rôle se limite à l’investissement. En effet, l’ensemble de la gestion du parc immobilier est déléguée à la société de gestion. C’est ici qu’interviennent les frais de gestion.

Ils sont indispensables au fonctionnement d’une SCPI, car ils permettent d’assurer :

  • le financement des activités administratives (salaires des employés, locaux de la société, organisation des différents évènements, etc.).
  • le financement nécessaire à l’évaluation du parc immobilier et à la publication des résultats et performances (bulletins trimestriels, rapports annuels, etc.).
  • le financement de la gestion et de l’exploitation du parc immobilier (acquisition, revente, entretien, travaux, etc.)
  • le bon déroulement des différentes missions incluses dans la gestion locative.
  • la collecte et la redistribution des loyers.
  • la rémunération de la société de gestion.
  • le paiement des coûts générés par la gestion du portefeuille de l’investisseur.

Comment sont prélevés les frais de gestion ?

Les frais de gestion ne sont pas directement facturés à l’acheteur. La société de gestion les prélève directement sur les loyers qu’elle perçoit. Ainsi, les dividendes qu’elle reverse aux investisseurs sont affranchis de ces frais. Ce système permet une circulation fluide des liquidités tout en offrant de la transparence aux épargnants. En effet, lorsqu’une SCPI propose de vendre des parts, le taux de distribution prévisionnel (le rendement) annoncé est net. Cela simplifie la lecture et la comparaison des différentes offres du marché.

Bien sûr, avant de souscrire à une offre de SCPI, vous pouvez consulter le montant des frais de gestion qui seront prélevés. Pour les investisseurs, c’est un critère de sélection très important.