Travaux Choisir sa hotte : 3 conseils

Choisir sa hotte : 3 conseils

conseils choisir hotte

Dans une cuisine, la présence d’une hotte aspirante est indispensable pour se débarrasser des vapeurs issues de la cuisson et limiter les dépôts de graisse. Au-delà des odeurs qui peuvent agresser vos sens lorsqu’elles s’accumulent dans votre maison, la hotte permet surtout le renouvellement de l’air afin d’éviter que des gaz comme le monoxyde de carbone s’accumulent dans l’atmosphère de votre cuisine. Comme il existe une grande variété de modèles sur le marché, il peut être difficile de choisir le plus adapté à sa cuisine. Ainsi, vous trouverez dans cet article 3 conseils pour choisir votre hotte.

Choisir le mode de fonctionnement de la hotte adapté à sa cuisine

Cuisine Plus vous guide dans le choix de votre hotte pour une cuisine avec îlot et d’après leurs informations, le premier critère à prendre en compte est le mode de fonctionnement. On peut classer la plupart les modèles du marché en trois catégories :

  • Les hottes à évacuation externe. Les vapeurs de cuisson sont filtrées et évacuées par un conduit d’aération débouchant sur l’extérieur du logement.
  • Les hottes à recyclage (ou hottes filtrantes). Les vapeurs de cuisson passent à travers un filtre à charbon et un filtre à graisse, au sein d’un circuit fermé. L’air recyclé est ensuite renvoyé dans la pièce.
  • Les hottes mixtes. Elles combinent les deux modes de fonctionnement, laissant à l’utilisateur la liberté de décider lequel est le plus approprié. Généralement, on privilégie le mode recyclage lors des saisons froides pour éviter que la chaleur du logement ne s’échappe. Le mode extraction sera plus approprié pour les préparations culinaires émettant une grande quantité de vapeurs ou de fumées.

Dans l’idéal, pour savoir vers quel type de hotte se tourner, identifiez vos habitudes de cuisine. Les hottes à évacuation externe étant plus performantes, elles sont plus adaptées à la friture, tandis que les hottes à recyclage suffisent largement à traiter les vapeurs. Mais dans les faits, vous allez surtout faire votre choix en fonction de votre habitation. En effet, la hotte à évacuation est inadaptée aux appartements ne disposant pas d’une évacuation extérieure déjà en place. L’installation d’un conduit d’extraction implique des travaux relativement lourds, plus adaptés lors de la construction d’une cuisine aménagée sur mesure. Également, certains agencements de cuisine (en îlot) vous invitent à plutôt vous tourner vers des hottes à recyclage.

Prendre un modèle assez puissant

La puissance d’aspiration d’une hotte est exprimée en m³/heure : c’est la quantité d’air que la hotte peut renouveler. Attention, il ne suffit pas de prendre la hotte la plus puissante que vous trouverez, elle serait inadaptée pour une petite cuisine et pourrait entraîner une surconsommation de chauffage en hiver.

Pour choisir la bonne puissance, il suffit de faire un calcul très simple. En effet, le débit minimal doit être 10 fois supérieur au volume de la pièce pour une hotte à extraction, et 20 fois supérieur pour une hotte à recyclage. Par exemple, pour une cuisine de 15 m² et 2 m sous plafond, la puissance minimale d’une hotte à recyclage doit être : 15 x 2 x 20 = 600 m³/h.

Choisir les bonnes dimensions

Enfin, lorsque vous allez choisir votre hotte, vous prendrez le temps de regarder ses dimensions afin qu’elle s’adapte correctement à votre cuisine.

Pour la largeur, c’est très simple : elle ne peut pas être inférieure à la largeur de votre plaque de cuisson. Pour la hauteur, cela dépend du type de plaque dont vous disposez. La hauteur optimale pour placer une hotte au-dessus d’une plaque à induction ou vitrocéramique est de 65cm. Pour une plaque de cuisson à gaz, on recommande plutôt de la placer à 75 cm des brûleurs.