accessoires-maison Choisir la matière de sa couette : 2 conseils

Choisir la matière de sa couette : 2 conseils

choisir matiere couette

La matière qui compose une couette joue un rôle déterminant dans sa qualité. En effet, d’une matière à l’autre, vous n’aurez absolument pas le même confort et les mêmes sensations. Alors, avant de se précipiter sur le modèle le moins cher, lisez nos 2 conseils très simples pour choisir la matière de sa couette.

Choisir un garnissage naturel

On peut classer le garnissage des couettes en deux catégories : le garnissage naturel et le garnissage synthétique.

Le garnissage synthétique est plus répandu car il est présenté comme léger et durable et a l’avantage d’être bon marché. En réalité, si vous souhaitez vraiment profiter d’une couette legère, vous devriez privilégier le garnissage naturel. Mais surtout, le garnissage synthétique présente des caractéristiques plutôt problématiques. Les fibres synthétiques utilisées pour sa fabrication sont issues de dérivés du pétrole ou de polymères chimiques. Les couettes au garnissage synthétique sont traitées avec des produits antibactériens que certaines études scientifiques considèrent comme nuisibles pour la santé.

De leur côté, les couettes au garnissage naturel affichent de nombreux avantages : elles sont plus douces, plus confortables, plus saines, moins allergéniques et plus respectueuses de la nature.

On trouve un vaste choix de matières au sein des couettes au garnissage naturel, avec des textures et des indices de chaleur différents. Voici les options qui s’offrent à vous :

  • Le coton. Il présente le meilleur rapport qualité-prix au sein de cette catégorie. C’est une matière très absorbante, anallergique et silencieuse.
  • La laine. Cette matière est adaptée aux 4 saisons, bien qu’elle soit plutôt chaude. Sa texture permet de profiter d’une couette douillette et agréable.
  • Le duvet (plume). Il confère à la couette une légèreté inégalable. Plus le taux de duvet est élevé, plus la couette sera douce et aérienne.
  • La soie. Les couettes en soie sont sur le podium des couettes anti-transpirantes et anallergiques.

Le seul bémol avec le garnissage naturel est qu’il rend le lavage de la couette plus complexe. En effet, un passage en machine pourrait l’abîmer, il est donc recommandé de l’emmener au pressing et au pire, de la laver à la main. Le prix des couettes au garnissage naturel est également plus élevé, mais au même titre que le matelas, c’est un investissement rentable lorsque l’on est en recherche de confort.

Choisir une enveloppe naturelle au tissage qualitatif

Comme pour le garnissage, nous vous conseillons de choisir une housse de couette faite à partir d’éléments naturels. La plupart du temps, l’enveloppe naturelle sera composée de coton, mais il est possible de se tourner vers de la soie ou du lin. Contrairement au garnissage, un autre paramètre est à prendre en compte : le tissage. En effet, la manière avec laquelle l’enveloppe est tissée influence grandement la qualité de la couette.

Le tissage est principalement déterminé par le nombre de fils utilisés pour 1cm² d’enveloppe. Pour les compter, on additionne simplement le nombre de fils de trame avec le nombre de fils de chaîne par cm², utilisés lors de la fabrication. Ainsi, plus le ratio fils/cm² est élevé, plus le tissage est serré et ne laisse pas entrer la poussière, et plus le tissu sera résistant, doux et silencieux. Lorsque vous allez choisir votre couette, ne sélectionnez que les modèles présentant une enveloppe d’au moins 100fils/cm². Les techniques de tissage qui dépassent ce ratio sont la percale, la batiste, le sergé et le satin.