Immobilier Local commercial : vaut-il mieux louer ou acheter ?

Local commercial : vaut-il mieux louer ou acheter ?

SHARE

De nombreux entrepreneurs se demandent s’il est préférable d’acheter ou de louer ses locaux professionnels. Le choix doit se faire en fonction du profil et des besoins de l’entreprise, il est donc important de se poser les bonnes questions afin de déterminer si votre entreprise est en mesure de prendre un engagement financier à long terme ou si l’activité est destinée à se développer à court terme. Dans les deux cas, vous aurez à courir des risques, que ce soit avec la banque si vous comptez acheter ou avec le propriétaire des lieux si vous optez pour la location. Et il est essentiel que vous en soyez conscient avant de vous engager.

Acheter un local commercial : la meilleure option pour les entreprises matures

L'achat d'un local commercial est la meilleure option pour les entreprises matures.

Acheter un bien immobilier est toujours synonyme d’engagement à long terme et de sécurité. Cette solution est idéale pour les entreprises stables qui ont le contrôle sur leurs charges. En effet, il s’agit d’une opération financière attractive pour l’entreprise. Si vous projetez d’investir afin de devenir propriétaire de votre local commercial, vous pourrez en tirer de gros avantages. Le principal intérêt de cette solution est que vous n’aurez plus à vous soucier des questions se rapportant au bail ou au contrat. En outre, les mensualités de remboursement peuvent se transformer en capital.

De plus, l’achat d’un local commercial vous permet de faire une belle plus-value à la revente si vous envisagez un jour de quitter les lieux. Cela sera d’autant plus intéressant si vous achetez un local commercial situé à Paris ou dans les départements et communes alentour, comme Romainville. Au vu du marché immobilier parisien et de l’engouement des entreprises pour cette ville, votre bien ne pourra que prendre de la valeur. Ainsi au moment de la revente, faites estimer votre local commercial à Romainville par des professionnels afin de tirer le meilleur parti de votre bien immobilier. Il est, en effet, très important de tenir compte de la réalité du marché immobilier pour trouver rapidement un acquéreur. De plus, l’estimation d’un local commercial doit tenir compte de nombreux critères extérieurs, comme les règles d’urbanisme, le règlement de copropriété et le bail commercial.

La flexibilité fait également partie des avantages de l’achat d’un local commercial. Cela vous offre en effet plus de possibilités pour créer l’espace dont vous avez besoin. Vous pouvez apporter des modifications à la propriété comme bon vous semble, sans avoir à demander l’autorisation de votre propriétaire.

Comment acheter votre local commercial ?

Faire un achat au nom de l’entreprise : si vous choisissez d’investir dans un local commercial au nom de votre entreprise, vous ferez grossir votre actif. En effet, l’achat du nouveau local permet de faire augmenter la valeur de l’entreprise.

Les intérêts de l’emprunt, la taxe foncière, les frais d’assurance et autres dépenses liées à l’achat de votre local commercial sont déductibles des bénéfices de votre entreprise. Vous pourrez de ce fait récupérer la TVA si le local est acheté neuf. En revanche, s’il s’agit d’un bien ancien, vous devrez vous acquitter des droits d’enregistrement s’élevant à environ 6 à 8 % du prix.

Achat au nom de l’entrepreneur uniquement

Vous pouvez également acheter votre local commercial en votre propre nom. Cette option vous permet de constituer un patrimoine personnel. Vous louez ensuite le local à l’entreprise qui devra vous verser un loyer. L’avantage de cette option est qu’elle constitue un investissement à faibles risques pour vous.

Création d’une SCI pour un investissement immobilier

Cette option consiste à créer une SCI qui achètera le local commercial en son nom. Quel est l’avantage ? Chaque associé de la SCI deviendra alors propriétaire des parts sociales et touchera une partie des loyers de l’entreprise. En choisissant cette option, vous pouvez vous constituer un complément de revenus tout en préparant votre succession. Vous gagnerez en liberté puisque vous n’aurez plus besoin de demander l’accord du propriétaire pour effectuer les travaux que vous souhaitez dans votre espace.

Sachez que vous pourrez être soumis à accord de la copropriété pour entreprendre des travaux importants, selon l’emplacement de votre local commercial. D’où l’intérêt de toujours bien se renseigner avant d’acheter n’importe quel type de bien immobilier.

Location de local commercial, une solution flexible pour les jeunes entreprises

La location d'un local commercial est adaptée aux besoins des jeunes entreprises.

Selon l’âge de votre entreprise, votre activité et vos besoins, la location d’un local commercial peut être la meilleure option pour vous. Dans ce cas, vous aurez à signer un bail commercial qui régira la relation entre vous et votre propriétaire. Votre entreprise évolue généralement le plus durant ses premières années de vie. Si tout va bien, elle sera amenée à s’accroître. Votre local commercial doit alors s’adapter au développement de votre activité. Ainsi, la location est une manière de suivre sans difficulté les évolutions de la croissance de votre entreprise et d’adapter le type de bail.

Toutefois, vous devez vous assurer de bien respecter le délai de préavis prévu dans le contrat de bail, qui est généralement de 6 mois, avant de déménager. Vous devez également respecter certaines conditions relatives à la résiliation d’un bail commercial. Contrairement à l’achat de local commercial, vous ne pourrez pas quitter les lieux quand vous le souhaitez. Selon l’article L.145-4 du Code de commerce, vous ne pouvez résilier de manière anticipée un contrat de bail commercial qu’à la fin de chaque période de trois ans.

Louer un local commercial représente toutefois une sécurité financière pour les jeunes entreprises. En effet, il est rare que les entreprises récemment créées possèdent les moyens d’investir dans l’achat d’un local. En général, elles sont plus en mesure de payer un loyer que de payer des mensualités. L’engagement financier est donc beaucoup plus faible. Vous pouvez ainsi organiser votre activité sans subir une trop lourde pression financière. Notez que le loyer peut être déductible de votre revenu imposable sous certaines conditions. Le loyer et les frais accessoires à la charge de la société locataire sont inclus dans cette déduction fiscale.