Immobilier Location meublée non professionnelle : Qu’est-ce qui change en 2018 ?

Location meublée non professionnelle : Qu’est-ce qui change en 2018 ?

0
Immobilier, immobilier en location meublée, LMNP
Immobilier, immobilier en location meublée, LMNP

La location meublée est un marché qui rapporte gros. En effet, il touche plusieurs types de locataires à commencer par les jeunes étudiants, aux personnes âgées, en passant par les professionnels. C’est un des investissements immobiliers qui intéressent de plus en plus d’investisseurs actuellement. En plus, le LMNP procure des avantages fiscaux intéressants. Le but étant d’encourager les particuliers à mettre se lancer dans la location meublée, afin de faciliter l’accès à un bien immobilier aux consommateurs. Pour rappel, le LMNP est le statut d’un propriétaire qui accorde un bail sur son bien immobilier en location meublée sans pour autant que ceci soit son activité professionnelle principale.

Avoir le statut LMNP : qu’est-ce que cela implique ?

Le statut du LMNP ou Loueur en Meublé Non Professionnel est un des statuts de gestion de biens qui permet des conditions fiscales avantageuses.

C’est un investissement intéressant, tant pour le locataire que pour le propriétaire, mais également pour l’Etat. Contrairement à la location nue qui est de son côté soumise au régime des revenus fonciers, la location en meublée non professionnel est soumise au régime des BIC ou bénéfices industriels et commerciaux. Dans ce cas, même si le propriétaire ne s’engage pas à titre professionnel dans la location de son bien, il aura tout de même le statut d’entrepreneur.

A partir du 1er Février 2017, tous ceux qui sont propriétaires d’un bien meublé en location peuvent profiter du dispositif « louer abordable » ou « Cosse ancien ». Il s’agit d’un dispositif qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu locatif allant de 15% à 85%. Mais pour ce faire, il faudra respecter quelques conditions, notamment la signature d’une convention avec l’Agence nationale de l’amélioration de l’habitat ou Anah, ainsi que le respect des plafonds de loyers et ressources.

LMNP : Des changements prévus en 2018

A partir de l’année prochaine, quelques changements seront prévus. Ce fameux dispositif « Cosse ancien » sera certainement encore valide, mais jusqu’au 31 décembre 2019. Les autres dispositifs en faveur de la location immobilière feront également objet de changement. La loi Pinel va se prolonger encore sur quatre ans. Mais cette fois-ci, elle ne concernera plus les zones urbaines et préurbaines. Ceux qui souhaitent investir en LMNP, il leur est alors conseillé de s’orienter vers les zones A, Abis, et B1. Pour ceux qui sont dans la zone B2, 2018 sera la seule année à pouvoir profiter de ce dispositif de défiscalisation, car il ne sera plus en vigueur dès le début 2019.

Par rapport à l’impôt sur la fortune, l’Etat compte bien le changer en impôt sur la fortune immobilière (IFI). Ainsi, les éléments qui seront pris en compte dans l’assiette seront les valeurs immobilières qui sont maintenant à la hauteur de 51% de l’ISF, sans pour autant dépasser le plafond de 1,3 million d’euros. C’est une disposition qui se trouve être avantageuse pour les LMNP. Cependant, ceux qui louent leur bien à titre professionnel ne sont pas concernés par ce nouveau dispositif.