Travaux Comment financer ses travaux de rénovations de maison grâce aux différentes primes...

Comment financer ses travaux de rénovations de maison grâce aux différentes primes énergétiques ?

travaux de rénovation

Vous souhaitez faire des travaux de rénovation, mais vous manquez de budget ? Sachez que les primes énergies et aides aux travaux apportent une grande aide pour vos projets d’économie d’énergie. Découvrez dans cet article les différentes aides financières auxquelles vous pouvez prétendre.

MaPrimeRénov

Mise en pratique depuis le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov est une nouvelle aide de l’État, accessible à tous les ménages sans condition de ressources. Elle est destinée à remplacer le Crédit d’Impôt pour la transition énergétique (CITE) et permet de payer certaines dépenses pour effectuer des économies d’énergie, à savoir le remplacement de chaudière, travaux d’isolation des combles, réfection de toitures, etc.

Toutefois, pour recevoir cette prime éco-énergie, les revenus du foyer ne doivent pas dépasser certains plafonds ressources. Pour en bénéficier, il faut contacter une des entreprises signataires des chartes Coup de pouce chauffage et/ou Coup de pouce Isolation.

Ensuite, vous devez valider avec elle tous vos travaux avant de signer votre devis avec une entreprise RGE. Généralement, le montant de la prime dépendra de vos revenus et des travaux à faire.

Le dispositif CEE

Les CEE ou Certificats d’Économies d’Énergie sont un dispositif qui répond aux obligations de réduction de consommation énergétique.

Ce sont les fournisseurs d’énergie qui financent les travaux tout en incitant les clients à engager des travaux d’amélioration énergétique au sein de leurs foyers.

En contrepartie, le client perçoit une Prime Énergie qui peut atteindre jusqu’à plusieurs centaines d’euros voire même l’intégralité des travaux à faire (isolation, VMC, remplacement de la chaudière, etc.).

Le montant versé au bénéficiaire dépend bien évidemment de certains critères tels que la nature du projet et les revenus du ménage. En 2019, une bonification des CEE est née : « La Prime Coup de Pouce ».

C’est une incitation supplémentaire venant de l’État pour les ménages modestes. Ces derniers bénéficieront d’un montant de prime chauffage ou d’une isolation pour rénover leurs habitations.

Les aides de l’ANAH

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) accorde une subvention pour réaliser certains travaux au sein des logements anciens.

Cette subvention sera accordée aux propriétaires loueurs, aux propriétaires occupants ou encore aux syndicats de copropriété. Si vous êtes un propriétaire occupant, l’aide est soumise sous certaines conditions de ressources.

Le propriétaire occupant doit, par exemple, vivre dans la maison faisant l’objet de travaux pendant au moins 6 ans. Le logement doit avoir au moins 15 ans et doit être occupé comme résidence principale.

Il n’y a pas de conditions de ressources pour le propriétaire bailleur. Ce dernier doit tout simplement s’engager en signant une convention à loyer maîtrisé avec l’ANAH.

Cette prime peut prendre à sa charge jusqu’à 50 % du montant total des travaux. Enfin, elle est réservée aux logements de plus de 15 ans.

Les aides de la caisse de retraite

Saviez-vous que la caisse de retraite peut également accorder une aide financière pour réaliser certains travaux d’aménagement au sein de votre bâtiment.

Bien évidemment, cette prime est uniquement accordée aux retraités ou les personnes pensionnés civils ou bien les ouvriers retraités du gouvernement. De plus, elle est accordée uniquement pour les travaux dans une résidence principale.

Vous pouvez percevoir entre ces aides suivantes : Allocation personnalisée d’autonomie (APA), Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP), Prestation de compensation du handicap (PHC), Majoration pour tierce personne (MTP) ou allocation veuvage.

Le montant limite de l’aide peut atteindre les 3 500 €.

Cette aide peut servir aux travaux suivants :

– Isolation thermique de la maison

– Aménagement des sanitaires et toilettes

– Changement de revêtement de sols

– Accessibilité de votre logement

– Motorisation des volets roulants

L’Eco-PTZ ou Eco-prêt à taux zéro

L’Eco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est réservé aux foyers qui veulent faire des travaux de rénovation énergétique qui visent à réduire leurs consommations d’énergie ainsi que les éventuels travaux induits.

Contrairement aux autres primes, ce dernier n’a pas de conditions de ressources. Et la durée maximale de remboursement du prêt est de 15 ans.

Jusqu’au 31 décembre 2021, l’Eco-PTZ concerne les syndicats de copropriétaires ainsi que les propriétaires occupants ou bailleurs.

La maison à renouveler doit avoir plus de 2 ans et doit être une résidence principale ou louée à une personne qui en fait une résidence principale. Les travaux devront être faits par une entreprise RGE.

Entre le 1er juillet 2016 jusqu’au 31 décembre 2021, les propriétaires peuvent demander un second éco-PTZ pour financer de nouveaux travaux de rénovation au sein de la même maison.

Les conditions à respecter sont identiques à ceux de l’Eco-prêt initial. Cependant, la somme ne doit pas dépasser les 30 000 €.