Immobilier Prêt immobilier : comment trouver une assurance ?

Prêt immobilier : comment trouver une assurance ?

pret immobilier trouver assurance

Il existe de nombreuses offres d’assurance de prêt immobilier et trouver celle qui vous convient le mieux n’est pas toujours simple. Même si, dans la loi, il n’est pas inscrit que l’assurance est obligatoire, la grande majorité des banques refusent d’accorder un prêt à l’emprunteur sans que celui-ci ne soit assuré. C’est pourquoi nous aborderons aujourd’hui différents moyens pour trouver une assurance de prêt immobilier, à travers un rappel des différentes garanties, du type de contrat que l’emprunteur devra demander et à qui il devra s’adresser.

Les assurances obligatoires

Tout d’abord, avant de trouver une assurance de prêt immobilier, il faut savoir que les assureurs proposent différentes formules qui couvrent plusieurs, voire la totalité, des risques encourus. Parmi ces risques, il y en a deux qui doivent obligatoirement être assurés, à savoir :

  • Le décès : Si l’un des emprunteurs venait à mourir, l’assurance se chargera de rembourser le prêt auprès de la banque, tout en garantissant la propriété du bien immobilier aux héritiers du défunt.
  • La Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) : lorsqu’un médecin déclare qu’une invalidité physique ou mentale met l’emprunteur dans l’incapacité d’exercer une quelconque activité permettant de générer des revenus, et ce de manière irréversible, la garantie PTIA s’occupera de rembourser la totalité du capital restant. Il faut noter que la garantie entre en jeu également si, à la suite d’un incident ou d’une maladie, l’emprunteur se trouve contraint de faire appel à une tierce personne pour l’assister au quotidien.

Les autres garanties

Il existe également d’autres garanties que celles présentées ci-dessus, comme la garantie d’Invalidité Permanente et Partielle (IPP), où le taux de prise en charge commence à partir de 33% d’invalidité (au lieu de 66% pour la PTIA)

Il y a la garantie d’Incapacité Temporaire Totale de Travail, qui se charge du remboursement des frais lors d’un arrêt de travail de l’assuré, à la suite d’un accident ou d’une maladie. La prise en charge débute à partir du 91ème jour d’arrêt, les précédents correspondants au délai de carence.

Enfin, il y a la garantie Perte d’emploi, moins courante que les précédentes, qui couvre les frais dus à la banque jusqu’à deux années de chômage.

Quel contrat faut-il demander ?

C’est à la banque de définir les clauses du contrat d’assurance qu’elle exige. Cela varie en fonction du type de prêt demandé mais également du statut professionnel de l’emprunteur. En effet, les caractéristiques ne seront pas les mêmes pour un achat d’une résidence principale que pour un investissement locatif.

Après avoir énuméré toutes ses conditions, comme les garanties minimales ou encore la hauteur de l’assurance du prêt immobilier, la banque procèdera à une simulation du crédit et du contrat qu’elle serait apte à proposer au client. Suite à cela, l’emprunteur recevra une liste d’informations et de documents à fournir. Parmi ces documents, on retrouvera la fiche standardisée d’information, qui indique les caractéristiques de votre demande de crédit, et la fiche personnalisée, qui définit les caractéristiques du contrat d’assurance de l’emprunteur.

A quel assureur s’adresser ?

Lorsqu’une demande d’emprunt est faite, la banque qui délivrera le prêt recommande toujours une assurance proposée par l’un de ses partenaires. Cependant, tant que le contrat d’assurance respecte les critères définis par la banque, notamment ceux de la fiche personnalisée, l’emprunteur est en droit de s’adresser chez un autre organisme.

De plus, il faut savoir que depuis 2017, l’amendement Bourquin autorise un changement d’assurance en cours de remboursement du prêt. Ainsi, l’emprunteur pourra toujours être à la page quant aux meilleures offres d’assurance et bénéficier de plusieurs avantages, comme l’augmentation de sa capacité d’emprunt ou de ses mensualités.

Enfin, pour trouver la meilleure assurance prêt, il ne faut pas hésiter à comparer les assurances en consultant les classements et en faisant des simulations personnalisées.