Travaux Comment repérer une infiltration d’eau en sous-sol ?

Comment repérer une infiltration d’eau en sous-sol ?

SHARE

Vous avez constaté que votre sous-sol était souvent humide ? Dans un premier temps, il convient d’en déceler l’origine : s’agit-il de remontées capillaires ou devez-vous faire face à une infiltration d’eau ? En effet, le type de traitement à effectuer sera déterminé en fonction du diagnostic. Et bien évidemment, il convient de déceler les causes des infiltrations d’eau.

Les causes des infiltrations d’eau au sous-sol

Si les remontées capillaires s’infiltrent par le sol et gagnent les murs, les infiltrations d’eau proviennent de l’extérieur. À proprement parler, l’eau de pluie pénètre dans les parois à travers les fissures ou par la porosité. En plus de l’humidité ambiante et des problèmes de santé, l’infiltration d’eau en sous-sol constitue une menace pour la pérennité de votre maison et de ses occupants. À ceux-là s’ajoute la prolifération des moisissures, du salpêtre et des bactéries. Et bien évidemment, les meubles et les affaires que vous stockez en sous-sol pourrissent sous l’effet de l’humidité. N’oublions pas les mauvaises odeurs. Autrement dit, restez à l’affût de la moindre trace d’humidité et décelez les fissures aux murs.

Il n’y a rien de pire qu’une infiltration d’eau mal gérée. Une prise en charge rapide par des professionnels s’impose pour ne pas affaiblir l’ensemble de la structure. les experts pourront répondre à votre problème en adoptant différentes techniques :

  • l’étanchéité extérieure
  • l’écran étanche
  • le cuvelage
  • le drainage et les puisards

Savoir déceler une infiltration d’eau

Pour pouvoir agir au plus vite, sachez repérer un début d’infiltration d’eau. Donc, si vous constatez des auréoles brunes ou jaunes sur les murs, la peinture qui s’écaille, des dépôts blanchâtres… vous devez systématiquement envisager une infiltration d’eau. Quoi qu’il en soit, la vigilance reste de mise. En cas de doute, faites appel à un expert qui saura déceler et résoudre efficacement vos problèmes d’humidité au sous-sol. Il agira en fonction du type d’infiltration d’eau : infiltration par les murs, par les fondations, par le toit, par les gouttières, par les joints des portes et des fenêtres.

mur infiltré

Les traitements efficaces contre les infiltrations d’eau

Les infiltrations d’eau au sous-sol surviennent souvent à la suite d’épisodes pluvieux. La terre est tellement saturée que l’eau se déverse dans les caves par les murs. Dans certains cas, l’étanchéité du sol et des murs n’est pas suffisante pour stopper les infiltrations d’eau. Le professionnel proposera alors une solution visant à renforcer les murs, les joints, les ciments…

L’étanchéité extérieure

Cette technique vise à prévenir ou à remédier aux infiltrations d’eau. Elle se résume à protéger les parois semi-enterrées ou enterrées en cas de fortes pluies. Le renforcement de l’étanchéité extérieure va bien au-delà d’un simple enduit bitumineux. Il s’agit de protéger les parties enterrées de la manière durable contre les niveaux de pression d’eau. En pratique, la méthode se déroule en plusieurs étapes. Pour commencer, l’expert appose un primaire d’accrochage bitumineux. S’ensuivent la mise en place de la membrane bitumineuse posée à froid puis la deuxième membrane en polypropylène avec géotextile. Comptez également sur un drain non agricole qui sera placé en pied de semelle de la fondation. Un regard situé en dessous de la semelle et une pompe de relevage s’avèrent aussi indispensables.

Le cuvelage

La technique du cuvelage se réalise par l’extérieur ou par l’intérieur. Le but étant de remédier ou de prévenir les infiltrations d’eau dans les caves et les sous-sols. Bien évidemment, le processus se déroule en plusieurs étapes, à commencer par l’application de plusieurs produits pour garantir l’étanchéité des murs. Le cuvelage se révèle nécessaire dans le cadre d’une rénovation de la maison ou de la cave. Vous pouvez ainsi transformer cette pièce en un lieu de stockage sain ou en pièce à vivre (salle de cinéma, salle de jeux…). Quoi qu’il en soit, le professionnel saura adapter le procédé en fonction des contraintes rencontrées.

L’écran étanche

Cette méthode vise à assurer l’étanchéité par l’extérieur des sous-sols ou des parkings d’immeuble. Pour remédier aux défauts de la paroi, l’expert appose un procédé technique et unique entre le mur enterré et la terre. Vous l’aurez compris, cette technique ne requiert pas d’importants travaux extérieurs dont l’excavation de la terre. Comme vous le savez, les infiltrations d’eau non traitées restent une menace pour les sous-sols et pour l’ensemble de la bâtisse.

L’écran étanche par l’intérieur sera privilégié lorsqu’il ne sera pas possible d’effectuer l’écran étanche par l’extérieur et vice-versa. Néanmoins, l’écran étanche par l’extérieur est souvent privilégié. Elle consiste en une injection verticale du produit pour qu’il puisse se répartir de manière optimale.

Les principales causes d’infiltrations d’eau en sous-sol

Selon les experts, l’âge de la bâtisse est l’un des facteurs pris en compte dans le cas d’une infiltration d’eau. En effet, les fondations deviennent moins imperméables au fil des années. Ce constat est d’autant plus probant pour les structures de plus de 40 ans. Il convient donc d’y remédier le plus vite possible. Commencez par placer une membrane d’étanchéité qui préservera le béton. N’oubliez pas le drain qui dirigera l’eau vers les systèmes d’évacuation.

Bien que vous ayez des notions en bricolage, mieux vaut faire appel à un expert en fondation. Il réalisera un prédiagnostic qui consiste à déceler les signes d’infiltration d’eau ainsi que les fissures au niveau de la fondation. Le professionnel tient aussi compte de l’âge de votre maison, du secteur géographique, des conditions climatiques… S’ensuit la visite proprement dite. L’objectif : déterminer l’ampleur du problème et des travaux.

L’expert propose enfin une solution personnalisée. Il vous transmettra un document écrit dans lequel figureront les travaux à réaliser. Il peut s’agir d’un problème mineur qui requiert simplement la réparation d’une ou de quelques fissures. En revanche, si les infiltrations sont trop importantes, des travaux d’envergure seront à prévoir.

Le diagnostic humidité maison

Si vous voulez éviter de lourds travaux, pensez à anticiper les risques d’infiltrations d’eau. Vous pouvez déjà mesurer le taux d’humidité dans votre sous-sol avec un hydromètre. Cet appareil mesure le taux d’humidité présent dans l’air ambiant. Pour ce faire, posez l’appareil dans la pièce et patientez. Le dispositif analyse l’air et affiche le niveau d’humidité dans votre sous-sol ou votre cave. Si vous souhaitez un diagnostic plus poussé, mieux vaut faire appel à un professionnel. Ce dernier dispose en effet de matériel plus pointu. Il sera aussi amené à prélever et à analyser des matériaux pour un diagnostic plus précis.

Pourquoi faire appel à un pro ?

Tout simplement pour éviter les erreurs de diagnostic. Certes, vous êtes capable de manipuler un hygromètre, mais saurez-vous distinguer des problèmes d’infiltration des remontées capillaires ? Or le traitement à privilégier dépendra de ce diagnostic. Seul un expert saura déceler les sources des infiltrations et déterminer la solution au problème. Quoi qu’il en soit, le diagnostic humidité s’impose.

Un expert en fondation saura délivrer un diagnostic exact et assurer des travaux de qualité. Il connaît tous les types de problèmes ainsi que les meilleures solutions existantes. Sachez qu’un diagnostic précis vous évitera les éventuels frais cachés, les essais-erreurs et les extras. Dans tous les cas, les travaux seront réalisés selon les normes en vigueur.

Quelles sont les principales causes d’humidité ?

Le diagnostic humidité doit être précis afin de traiter au mieux les problèmes d’infiltrations d’eau. Mais saviez-vous qu’il existe 4 principales causes d’humidité ? En effet, il n’y a pas que les infiltrations d’eau qui sont en cause. Une ventilation insuffisante peut aussi être à l’origine de l’humidité ambiante. Quant aux remontées capillaires, elles s’infiltrent à travers le sol de la cave et remontent dans les murs. Mais n’oublions pas les causes accidentelles liées aux dégâts et aux fuites d’eau. L’expert déterminera en premier lieu si l’humidité provient des remontées capillaires, d’une infiltration ou autre. Il proposera ensuite une solution qui traitera efficacement et durablement le problème.

Pourquoi faut-il se prémunir de l’humidité ?

Si les infiltrations d’eau entravent la solidité des fondations, sachez qu’un taux d’humidité élevé nuit à votre santé et à celle de vos proches. Autrement dit, il convient de traiter les problèmes d’infiltrations au plus vite. Si vous doutez encore des méfaits de l’humidité sur votre bien-être, sachez que le salpêtre qui se développe dans un environnement humide entraîne des problèmes respiratoires. Il s’agit d’un dépôt blanchâtre qui se dépose sur les murs intérieurs. En plus de nuire à votre santé, le salpêtre pourrit le bois, le plâtre et l’enduit.

Les médecins alertent surtout sur les maux engendrés par une humidité trop importante. Les personnes exposées sont notamment sujettes à une irritation de la peau (eczéma), des maux de tête, une irritation des yeux. À cela s’ajoutent les nausées, les vomissements, la toux, l’asthme, les rhinites et autres essoufflements. Les symptômes s’aggravent en fonction du temps d’exposition aux spores. Il s’agit des petites particules très volatiles qui proviennent des moisissures et des champignons.

Comment lutter contre l’humidité ?

En plus des travaux visant à stopper les infiltrations d’eau, vous devez traiter les zones infestées par les moisissures et les champignons. Pour ce faire, nettoyez les murs et le sol avec de l’eau savonneuse. Essuyez ensuite les surfaces avec un chiffon propre, légèrement humidifié. Séchez à l’aide d’un chiffon sec puis aérez la pièce au maximum. Et surtout, débarrassez-vous des objets, des tissus ou des meubles endommagés par le moisi. Attention, préservez votre santé en portant un masque anti-poussière et des lunettes de protection. N’oubliez pas les gants en caoutchouc que vous porterez durant toute la durée de l’opération de nettoyage.