Travaux Quelles sont les aides pour l’isolation des murs extérieurs 2022 ?

Quelles sont les aides pour l’isolation des murs extérieurs 2022 ?

aides isolation murs exterieurs

Les aides pour l’isolation de murs extérieurs en 2022 sont nombreuses. C’est l’occasion pour vous d’engager ces travaux onéreux en dépensant le moins possible. L’isolation des murs est une des meilleures prestations en rénovation énergétique. Elle permet de réduire votre facture d’énergie de 25%, auquel s’ajoute la diminution de votre consommation de chauffage. De plus, une isolation optimale améliore grandement le confort au sein de votre logement. Les méthodes et techniques utilisées s’adaptent facilement en fonction de votre habitation. Pour profiter au maximum des aides pour l’isolation de murs extérieurs, poursuivez votre lecture.

MaPrimeRenov’

Mise en place le 1er janvier 2020, MaPrimeRenov’ est une aide pour l’isolation des murs extérieurs venue remplacée le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) et les aides de l’Anah (Agence nationale de l’Habitat). Ce dernier était maintenu jusqu’au 31 décembre 2020. Il a donc pris fin au 1er janvier 2021, et par la même occasion, MaPrimeRenov’ a été étendu à tous les ménages sans conditions de ressources ainsi qu’à toutes les copropriétés. Pour être éligible à l’aide pour isolation des murs extérieurs, il faut que le logement soit construit il y a au moins 15 ans et soit la résidence principale du demandeur. Les travaux doivent être engagés avec un professionnel certifié RGE.

Plafonds de ressources

Bien que MaPrimeRenov’ puisse être accordée sans conditions de ressources, le montant de l’aide auquel vous êtes éligible dépend de vos revenus et du gain écologique permis par les travaux. Pour faciliter la compréhension du montant de la prime, les plafonds de ressources sont répartis en 4 profils. Le barème d’aide pour isolation des murs extérieurs 2022 est le suivant :

  • MaPrimeRenov’ bleue (Revenus annuels pour 1 personne jusqu’à 21 123€ en Ile-de-France et jusqu’à 15 262€ hors Ile-de-France): 75€/m²
  • MaPrimeRenov’ jaune (Revenus annuels pour 1 personne jusqu’à 25 714€ en Ile-de-France et jusqu’à 19 565€ hors Ile-de-France): 60€/m²
  • MaPrimeRenov’ violette (Revenus annuels pour 1 personne jusqu’à 38 184€ en Ile-de-France et jusqu’à 29 148€ hors Ile-de-France): 40€/m²
  • MaPrimeRenov’ rose (Revenus annuels pour 1 personne supérieurs à 38 184€ en Ile-de-France et supérieurs à 29 148€ hors Ile-de-France): 15€/m²

Le plafond maximal pour l’isolation thermique des murs par l’extérieur est de 150€/m².

Démarches et modalités

Pour demander MaPrimeRenov’, il suffit de se rendre sur le site internet dédié. Vous obtiendrez plus de détails quant aux barèmes des 4 profils et pouvez être accompagné dans votre procédure. MaPrimeRenov’ est cumulable avec les Certificat d’économie d’énergie (CEE), les aides des collectivités locales ainsi que celles d’Action logement. On estime que le cumul de ces aides peut vous faire économiser jusqu’à 90% du prix des travaux.

De plus, les travaux réalisés dans le cadre de MaPrimeRenov’ bénéficient d’un taux de TVA réduit à 5,5%. En réunissant toutes les conditions d’éligibilité, il est possible d’obtenir jusqu’à 20 000€ d’aides sur 5 ans, avec ce seul dispositif.

Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Prolongé jusqu’au 31 décembre 2023, l’éco-prêt à taux zéro permet de financer des travaux de rénovation énergétique, dont l’isolation des murs extérieurs. Il n’est pas soumis aux conditions de ressource. En effet, pour y être éligible, il suffit que votre logement soit construit depuis plus de 2 ans à la date du début des travaux. Comme pour MaPrimeRenov’, l’entreprise réalisant les travaux doit porter la certification RGE. Tout propriétaire occupant ou louant un logement peut en faire la demande. L’éco-PTZ est également ouvert aux copropriétés pour financer la quote-part de travaux d’intérêt collectif réalisés sur les parties privatives.

Démarches et modalités

Pour obtenir le l’éco-PTZ, il faut envoyer un formulaire Emprunteur et un formulaire Entreprise à un établissement bancaire ayant signé une convention avec l’Etat. Vous allez d’abord chercher l’entreprise RGE qui exécutera les travaux. Après avoir étudié votre logement, elle vous fournira un descriptif des travaux où apparaitront le montant prévisionnel et l’ensemble des devis détaillés qui y sont associés. Les travaux doivent être réalisés dans un délai de 3 ans à partir de l’émission du prêt à taux zéro. La durée maximale de remboursement du prêt est de 20 ans.

En réalisant l’isolation des murs extérieurs, le montant maximal du prêt s’élève à 15 000€. Afin d’en profiter le plus possible, il est intéressant de combiner l’isolation des murs extérieurs à deux autres travaux, le bouquet de 3 travaux permettant d’obtenir un prêt à taux zéro de 30 000€. Notez qu’il est possible de s’engager avec un premier éco-PTZ et demander par la suite un éco-PTZ complémentaire pour le même logement. La demande doit être effectuée dans un délai de 5 ans après l’émission du premier éco-PTZ et dans les mêmes conditions que celui-ci.

Dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE)

Les Dispositif des Certificats d’économies d’énergie sont toujours d’actualité en 2022. Pour rappel, le CEE a été mis en place 2005 par l’Etat, obligeant les fournisseurs d’énergie à encourager subventionner les travaux de rénovation énergétique. Ainsi, il est possible de bénéficier d’une aide CEE pour l’isolation des murs extérieurs, fournie par un fournisseur d’énergie, sous la forme d’un chèque, d’un virement bancaire, d’une prime, d’un bon d’achat, d’une réduction, etc.

Tous les fournisseurs d’électricité, de gaz, de GPL, de fioul domestique et même de carburants automobiles peuvent proposer une aide financière pour la réalisation des travaux d’isolation des murs extérieurs.

Conditions et montants

Les conditions pour obtenir une prime énergie pour l’isolation des murs extérieurs grâce au CEE sont les suivantes :

  • L’achèvement des travaux de construction du logement date d’au moins 2 ans.
  • Les travaux sont réalisés par une entreprise ou un professionnel certifié RGE.
  • La résistance thermique de l’isolant est supérieure ou égale à 3,7 m².KW.
  • L’isolant utilisé est certifié ACERMI. Dans le cas contraire, il doit faire l’objet d’un avis technique ou d’un document technique d’application délivré par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB).

Le montant de l’aide CEE dépend de la nature des travaux, des caractéristiques du logement et de l’économie d’énergie obtenue. Egalement, les fournisseurs d’énergie vous proposeront des montants différents. Il convient alors de réaliser un comparatif afin d’obtenir la meilleure aide possible.

Démarches et modalités

Pour obtenir l’aide CEE, vous devez déposer une demande avant de signer un devis pour les travaux. Lorsqu’une offre vous plait, confirmez votre engagement auprès du fournisseur d’énergie. Ensuite, vous sélectionnerez un professionnel RGE et signerez le devis établi. Pour obtenir le versement, vous n’aurez plus qu’à envoyer les pièces justificatives de vos travaux au fournisseur d’énergie.

L’aide CEE est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro et MaPrimeRenov.